L'info régionale

Réseaux sociaux

plan de filière Tag

plan de filière

Joseph Martin 2 - Copie
Virage manqué pour la filière laitière

Ayant participé aux négociations concernant la production laitière dans le cadre du projet de loi EGA, je me suis très vite rendu compte que les discussions tournaient en rond, et que l’objectif était de faire apparaître de vraies-fausses solutions ! L’augmentation du seuil de revente à perte...

vaches
Plan de filière lait : prix rémunérateurs d’urgence !

La méthode Couprod, initiée par l’Idele pour estimer les coûts de production, représente une avancée certaine. Elle se rapproche des estimations faites par la Coordination Rurale et l'European Milk Board de 450 €/1 000 l, et nécessite d’être mise en avant. Présentée en commissions Cniel et basée sur le Réseau d’information comptable agricole (Rica), cette méthode évalue le coût de production du lait à 394 €/1 000 l avec un revenu moyen de l’éleveur de seulement deux Smic à 35h.

Champs de colza
Nos huiles végétales : mieux vaudrait les consommer que de rouler avec !

N’est-il pas dommage de destiner l’huile de colza à nos moteurs alors qu’elle est bonne pour la santé et que l’UE est déficitaire en huiles pour sa consommation humaine ? La CR préconise ici un renversement d’approche, plus favorable aux agriculteurs et aux consommateurs.

Plan de filière lait : de nouveaux efforts pour les producteurs !

Lors du dernier conseil d'administration du Centre national interprofessionnel de l'économie laitière (Cniel), l'Organisation des producteurs de lait (OPL) de la CR a été signataire d'une grille servant d'architecture au plan filière, mais dans la transposition, certains éléments ont été minimisés voire occultés. Au final, il nous apparaît que ce plan ne prend pas la mesure des attentes des producteurs.

inondations
Plans de filières Intercéréales et Terres Univia : hors sujet, dangereux et inacceptables

Pour l’OPG et la CR, il fallait réaliser un seul plan pour les grandes cultures, car nous devons retrouver la cohérence perdue au sein de cette famille de productions végétales. Nous déplorons qu’il n’y ait pas eu de conciliation possible et que chaque filière ait préféré encore une fois défendre de son coté des intérêts divergents.