L'info régionale

Réseaux sociaux

Rencontre avec la DDT de la Loire

rencontre DDT 42

Rencontre avec la DDT de la Loire

Le 1er Septembre 2021, Alain Pioteyry, président de la Coordination Rurale de la Loire (CR 42), accompagné de Thierry Touilloux, membre du Conseil d’administration de la CR 42, se sont rendus dans les bureaux de la Direction départementale des territoires (DDT) à Saint-Étienne pour rencontrer Monsieur Tristan Rose, récemment anommé chef du service économie agricole et développement rural, et Monsieur Franck Pellissier, adjoint au chef de service.

Après une rapide présentation du syndicat, Monsieur Rose a pu prendre connaissance des sujets de préoccupation de la CR 42.

En effet, la CR a observé des problèmes récurrents sur le département concernant les autorisations d’exploiter. Certaines parcelles sont exploitées sans autorisation, tandis que d’autres sont délivrées à plusieurs agriculteurs pour une même parcelle. Ces situations engendrent de nombreux conflits entre agriculteurs et propriétaires.

Monsieur Rose rappelle que malheureusement, la DDT n’a pas les moyens de contrôler tous les terrains, mais qu’elle reste disponible pour se pencher sur certains dossiers si nécessaire. Il ajoute que le schéma qui régit la CDOA est très précis et permet d’éviter le plus possible les décisions arbitraires.

Le problème des dégâts de gibiers a également été abordé lors de la rencontre « Le département de la Loire est fortement touché par ce phénomène. La population de gibiers, notamment de sangliers, progresse fortement et la fédération de chasse n’arrive pas à y faire face. Les agriculteurs ont de plus en plus de dégâts. Actuellement, les champs de maïs, presque à maturité, font fréquemment l’objet de dégâts, en particulier sur les bords de Loire à proximité des terrains appartenant au conseil départemental. On a là un réel problème et il faut agir vite dans ces zones« , explique Alain Pioteyry, président de la CR 42.

Plusieurs solutions existent : battues, actions de décantonnement, etc. Bien que le dossier touche fortement l’agriculture, le domaine de la chasse ne dépend pas du responsable agricole qui propose de transmettre au service adéquat et de suivre le déroulé du dossier.

Mais les cultures subissent aussi d’autres dégâts suite aux attaques de corbeaux et choucas, trop nombreux dans la plaine. Les choucas continuent de proliférer et de faire des ravages dans les champs. De nombreux agriculteurs du département de la Loire sont victimes de dégâts suite aux attaques de corvidés sur les cultures et les semis, et se trouvent désarmés. L’espèce étant protégée, peu de moyens permettent aux agriculteurs de protéger leurs cultures et les mesures actuelles d’effarouchement sont inefficaces et ne font que déplacer le problème. La Coordination Rurale souhaiterait que des moyens de lutte soient mis en place rapidement. Il en va de même pour les corbeaux, également responsables de dégâts sur les cultures.

La DDT est bien consciente du problème, mais pour l’instant il  s’agit d’un dossier géré au niveau national.

Aussi, comme l’a fait justement remarquer Thierry Touilloux : « La gestion de l’eau est un sujet de plus en plus important pour les agriculteurs. » La CR42 souhaite prendre activement part à la gestion de l’eau sur le territoire et être invitée aux réunions organisées sur les restrictions d’eau en période de sécheresse. Il est également important que dans un souci de cohérence, les dossiers soumis à la CDOA aient une réflexion sur leurs ressources en eau, notamment en cas d’irrigation.

Pour conclure la réunion, Monsieur Rose a insisté sur la disponibilité des prises en charge de cotisations suite aux épisodes de gel du printemps dernier. Le dépôt d’un dossier sur le site de la MSA est possible jusqu’au 8 octobre.

La CR 42 remercie Monsieur Rose et Monsieur Pellissier pour leur écoute et espère pouvoir compter sur leur disponibilité pour de futurs dossiers.