L'info régionale

Réseaux sociaux

Quand le Président de la FDSEA 15 veut limoger le directeur de la SAFER AURA…

Quand le Président de la FDSEA 15 veut limoger le directeur de la SAFER AURA…

Suite à une interview parue le 15 janvier dernier dans l’Union du Cantal, la CR15 constate qu’une nouvelle marche est franchie dans le conflit qui oppose la FDSEA 15 à la SAFER AURA . En effet, le Président de la FDSEA en la personne de Joël PIGANIOL réclame une nouvelle fois la réhabilitation du président du Comité technique Pierre CUSSET, mis à pied, mais va encore plus loin en demandant ouvertement « le départ immédiat, sans préavis » de Pierre Marnay, directeur de la SAFER AURA.

À cela s’ajoute, une description du directeur de la SAFER AURA comme quelqu’un qui « se caractérise par des méthodes affairistes dont l’objectif est de dégager le maximum de bénéfices ». Selon l’huissier présent au comité technique départemental du 6 décembre, un membre de la FDSEA lui  reproche également « des liens d’argent avec Monsieur MATIERE, chef d’entreprise à Arpajon sur Cère ». Aucun des membres de la FDSEA n’apporte évidemment la moindre preuve de ces affirmations, ce qui était prévisible dans la mesure où la SAFER AURA a au contraire voulu moraliser certaines pratiques d’intervention discutables ayant lieu dans le département.

Le président de la FDSEA 15 évoque, toujours dans ce même article, « un problème de respect de la profession agricole cantalienne dans l’ensemble de ses composantes ». On est en droit de se demander si le respect de cette même profession était au coeur des préoccupations quand ces mêmes personnes se sont introduites dans les locaux de la SAFER en juillet dernier puis aux deux comités techniques de décembre et janvier en insultant les membres présents et en bloquant toute avancée. Peut-être n’avons nous seulement pas la même définition de ce terme…

Pour rappel, la CR15 souhaite que les comités techniques continuent de se dérouler sur le département et condamne les actions mise en place par la FDSEA qui constituent un frein au fonctionnement de ce comité et un manque de respect envers les agriculteurs qui attendent l’étude de leurs dossiers.
La FDSEA conteste la légitimité des administrateurs et du directeur de la SAFER AURA. Serait il nécessaire de rappeler que la SAFER est une société anonyme à but non lucratif remplissant une mission de service public sous contrôle de l’Etat.

Cette société anonyme est dirigée par un conseil d’administration régional conformément à la loi. Les instances départementales sont seulement actionnaires de cette société, et comme dans chaque société anonyme  tout actionnaire en désaccord peut céder ses parts pour se retirer.

Chaque syndicat a un rôle à jouer mais aucun syndicat dans ce département ne représente la totalité des agriculteurs et ne peut revendiquer à lui seul, de diriger le comité technique départemental du Cantal selon ses envies.