L'info régionale

Réseaux sociaux

PAC 2020

PAC 2020

La nouvelle Politique agricole commune, ou PAC 2020, entrera en vigueur en 2023.
Si les négociations autour des règlements européens proposés par la Commission en 2018 sont toujours en cours, ceux-ci ont introduit 2 nouveautés :

• Les Plans stratégiques nationaux (PSN) que devront élaborer chaque État membre (EM), ceux-ci devant être approuvés par la Commission.

Pour la Coordination Rurale, c’est une sorte de renationalisation de la PAC.

En fin d’année 2020, la Commission a d’ailleurs formulé des recommandations à chaque EM en vue de la rédaction de leurs PSN.

• Les eco-schemes, ou éco-programmes, sont un « instrument conçu pour récompenser les agriculteurs qui choisissent d’aller plus loin en matière de protection de l’environnement et d’action climatique », et dépendront du 1er pilier.
Si la Commission a publié le 14 janvier 2021 une liste de pratiques agricoles potentielles que les éco-régimes pourraient soutenir dans la future PAC, leur définition et leur taux (20 % ou 30 %) font encore l’objet de négociations entre les institutions européennes.

Cette nouvelle programmation est celle qui doit relever le défi du « grand déménagement rural », autrement dit, préparer et assurer le renouvellement générationnel pour compenser le départ à la retraite de la moitié des agriculteurs en fin de programmation. Ces départs massifs à la retraite font peser, dans un avenir très proche, un fort risque sur la production française, notamment pour l’élevage.

C’est pourquoi, pour la CR, il faut sanctuariser le 1er pilier et l’ICHN pour maintenir la souveraineté alimentaire et l’occupation des territoires, en luttant contre la concurrence internationale. Les circuits de distribution des aides doivent être simplifiés, notamment les aides du second pilier. Le renouvellement passera par l’installation de nouveaux agriculteurs, et nous défendons l’idée que l’installation doit être abordée de manière globale, et non uniquement tournée vers les jeunes.

La souveraineté alimentaire se reconquerra à travers la pérennité des actifs et grâce à la diversité de l’agriculture française.

Et si la nouvelle PAC ouvre des pistes pour travailler sur le revenu, il semble indispensable pour la Coordination Rurale d’avancer enfin sur la construction des prix.

à lire sur le sujet :

Plan stratégique national (PSN)
imPACtons : la contribution de la CR
Green Deal ou « pacte vert pour l’Europe »

télécharger cette fiche thématique