L'info régionale

Réseaux sociaux

Loi Macron : des contraintes ubuesques pour justifier le « produit en France »

Loi Macron : des contraintes ubuesques pour justifier le « produit en France »

Un amendement adopté d’Yves Jégo prévoit de restreindre le droit d’utilisation du drapeau français pour les produits vendus en France. La Coordination Rurale dénonce cet amendement qui impose une certification obligatoire payante pour les produits, notamment agricoles, voulant se prévaloir du drapeau tricolore, s’ils ne bénéficient pas déjà d’une garantie d’origine française (IGP, AOP).

Un frein à la mise en avant des produits français auprès des consommateurs

Si l’on peut se féliciter d’une volonté de préserver les consommateurs français des fraudes, la CR s’interroge sur l’obligation de passer par un processus lourd et coûteux de certification, alors que la loi permet déjà de punir ce type de fraude. Cela risque de décourager un certain nombre d’opérateurs, et les plus petits en particulier, de se lancer dans la démarche, et donc de faire-valoir, pour ce qui concerne les produits agro-alimentaires, leur utilisation de produits français.

L’origine française comme soutien à notre agriculture

Ce mode de mise en avant de l’origine française des produits est pourtant un de ceux réclamés aujourd’hui par tous les acteurs agricoles. L’agriculture française pâtit tellement de la concurrence déloyale de produits importés qu’elle a besoin de mieux informer le consommateur, par un visuel simple, pour que son acte d’achat puisse plus facilement soutenir l’ensemble de notre économie.

 

La CR demande donc la suppression de l’amendement d’Yves Jégo ou, à tout le moins, que les produits agro-alimentaires et agricoles ne soient pas soumis au champ d’application de cette disposition.