L'info régionale

Réseaux sociaux

La Coordination Rurale, porte voix des agriculteurs pour le grand débat

mégaphone

La Coordination Rurale, porte voix des agriculteurs pour le grand débat

« Il est injuste qu’un agriculteur qui perçoit 350 € par mois paye des impôts, même fonciers. Il faut qu’après impôts, les revenus mensuels moyens des agriculteurs comme des retraités agricoles demeurent supérieurs au seuil de pauvreté (1 026 €). Il s’avère donc indispensable de limiter le poids fiscal pour les exploitants. » requiert Véronique Le Floc’h, secrétaire générale de la Coordination Rurale.

Revenu, pression fiscale, environnement … sont des préoccupations quotidiennes des agriculteurs depuis des années. Pour la Coordination Rurale, syndicat agricole représentatif, l’Exception agriculturelle protégeant les producteurs français et européens contre une concurrence déloyale, de même que la refonte de la fiscalité et du régime social des exploitations agricoles ou encore des soutiens à la transmission davantage en lien avec l’installation sont des mesures indispensables pour garantir la durabilité de notre agriculture et redynamiser nos territoires ruraux.

« Le Grand Débat, qui a découlé des nombreuses manifestations mettant en exergue le mal-être de nos campagnes, se devait de contenir les doléances des acteurs qui les font vivre. Les agriculteurs travaillent souvent 7/7 jours et n’ont pas toujours le temps de se rendre dans les réunions locales. C’est alors notre rôle, en qualité de syndicat, de porter leur voix » précise la secrétaire générale.

Tout au long de cette consultation nationale, la Coordination Rurale a collecté et rassemblé les revendications et propositions des agriculteurs. Pour les retrouver, cliquez ici.