L'info régionale

Réseaux sociaux

La carcasse d’un veau prédaté retrouvée à Chalinargues

reste veau

La carcasse d’un veau prédaté retrouvée à Chalinargues

Mercredi 15 mai matin, un éleveur de Chalinargues, dans le Cantal, a découvert la carcasse d’un veau né la veille bien portant. Pour la CR 15, pas de doute, tout laisse  penser à une attaque de loup. Des analyses tardives ont été effectuées  ce jeudi 16 mai par l’ONCFS.

En rentrant dans son champs ce matin là, l’éleveur ne s’attendait pas à faire cette macabre découverte. Seule la colonne, une patte et la tête du veau ont été retrouvés. Il aurait été trainé sur 200 mètres. Pour la CR15, le constat est unanime, les os ont été sectionnés par une mâchoire puissante. Un an auparavant, une attaque avait déjà eu lieu sur ce secteur sans suite depuis.

Depuis plusieurs semaines, les plaintes des éleveurs sont de plus en plus fréquentes: veaux, brebis, agneaux prédatés, conduisant l’Etat à reconnaitre la présence permanente du loup. La DDT a d’ailleurs annoncé cette semaine la mise en place d’un comité loup au sein duquel la CR a d’ores et déjà demandé à être conviée. Mais cela n’est pas suffisant! Les agriculteurs ne veulent pas des indemnisations, ils souhaitent exercer leur métier sereinement et toutes les mesures de protection prévues dans le plan loup n’y changeront rien! A l’heure où l’on parle de bien être animal, on laisse des prédateurs blesser, déchiqueter des veaux naissants, des brebis, des agneaux,  agonisants parfois durant des heures.

Cela fait plus d’un an que la CR15 a donné l’alerte  mais l’Etat tarde à prendre ses responsabilités et à autoriser des tirs de défense et de prélèvements, seul moyen d’action face aux loups qui se multiplient très rapidement et que plus rien n’effraie.

Tags :
, ,