L'info régionale

Réseaux sociaux

Grandes cultures : la CCAN travaille-t-elle avec les bonnes données ?

inondations

Grandes cultures : la CCAN travaille-t-elle avec les bonnes données ?

La Commission des comptes de la nation (CCAN) a annoncé aujourd’hui une hausse importante de la production en céréales et oléoprotéagineux pour 2017 qu’il convient de rapporter à l’année catastrophique de 2016 qui nous ramenait à un niveau de production d’il y a vingt ans. L’Organisation des producteurs de grains (OPG) de la CR dresse quant à elle un bilan bien plus négatif de la situation et estime que les chiffres de la CCAN ne sont pas établis avec de bonnes bases, et qu’ils sont donc trompeurs.

En production, l’année 2017, qui est inférieure de 5 % à 2015 et 2014, se situe au niveau des années 2013 et 2012. Donc, rien d’exceptionnel avec les rendements.

Quant aux subventions, en estimant leur stabilité, la Commission n’est pas non plus dans la réalité puisque sur le terrain, les céréaliers voient leurs aides PAC baisser dans le prolongement des deux années précédentes.

Pour les prix, la CCAN doit disposer de sources très optimistes puisque la référence Euronext indique pour la prochaine échéance (entre juillet 2017 et décembre 2017) une baisse de 14 % sur le maïs, de 15 % sur le blé et de 6 % sur le colza. Nous sommes bien loin des – 4,4 % communiqués.

Il ne fait malheureusement pour l’OPG aucun doute que ces prévisions se solderont en fin d’année par des chiffres plus réalistes. Pour 2016, l’indicateur définitif du résultat courant avant impôts par unité de travail non salarié qui est publié ce jour, affiche un déficit moyen de – 4 400 € en grandes cultures. Les courbes actuelles de prix des céréales et oléo-protéagineux laissent prévoir le pire pour 2017.

Tags :
, ,