L'info régionale

Réseaux sociaux

G7 : spécialités locales pour cacher ce commerce international qu’on ne saurait voir…

drapeaux

G7 : spécialités locales pour cacher ce commerce international qu’on ne saurait voir…

La France se prépare à accueillir le sommet du G7 en mettant en avant tous ses atouts pour l’occasion : la beauté de nos paysages façonnés par les agriculteurs, la richesse de nos terroirs ruraux, nos produits d’exception issus d’une agriculture traditionnelle mais aussi innovante.

Des excellences qui doivent bien évidemment être mises en valeur, mais qui cachent mal les contradictions de nos dirigeants.
La communication sur le succès du piment d’Espelette et du porc Kintoa tente de faire oublier le soutien sans faille du Groupe des 7 à des accords commerciaux tels que le Ceta et le Mercosur, qui vont mettre à mal nos grandes productions. Bientôt la France vendra ce qu’elle n’aura plus !

Le modèle économique qui fait de l’agriculture et de l’alimentation un secteur d’activité et des marchandises comme les autres, soumis au marché mondial, est à l’origine de profondes inégalités économiques, sociales et environnementales ! Notre maison brûle et c’est le libre-échange qui alimente le feu, avec des importations prédatrices pour les agriculteurs et une course à l’impossible compétitivité qui ne fait chez eux que des victimes au seul profit de quelques entreprises du business international.

La CR fait appel au Groupe des 7 pour qu’ils choisissent enfin l’exception agriculturelle comme pierre angulaire du développement international pour tous et demande que l’Union européenne protège son secteur agricole si elle veut continuer à préserver le savoir-faire et l’excellence de notre pays qui enjolivent ces jours-ci la vitrine du G7.