L'info régionale

Réseaux sociaux

Ferme DEPHY, Chanvre et Sainfoin : Stéphane TRAVERT salue l’innovation agricole dans l’Aube

systèmes

Ferme DEPHY, Chanvre et Sainfoin : Stéphane TRAVERT salue l’innovation agricole dans l’Aube

Lors de son déplacement le 20 octobre dernier, Stéphane Travert, Ministre de l’Agriculture, a passé une journée aux côtés des citoyens et des agriculteurs aubois.
La Coordination Rurale de l’Aube (CR10-Fidda), représentée par le président Christian Houdry, était présente à la réception organisée le midi pour un apéro convivial.
Cette visite s’inscrivait dans le cadre des États Généraux de l’Alimentation, et notamment le développement de la bioéconomie et l’économie circulaire (atelier 3) et la transition écologique et solidaire de notre agriculture en promouvant une alimentation durable (atelier 11).
De nombreux sujets ont été évoqués, notamment avec les députés Grégory Besson-Moreau et Valérie Bazin-Malgras, cette dernière également, présente à l’occasion de l’inauguration du bureau parlementaire de son confrère de la 1ère circonscription de l’Aube.

Trois visites sur différentes exploitations agricoles auboises étaient au programme:

  • la SCEA Saint-Nicolas (La Fosse Ronde – 10200 BAR-SUR-AUBE) Conduite en agriculture de conservation (depuis 20 ans) et Présentation Ecophyto ferme Dephy.
  • la Chanvrière de l’Aube (à BAR-SUR-AUBE) avec les présentations de la de la filière Chanvre et des différents produits obtenus
  • l’exploitation GOMBAULT (filière Sainfoin)
    Grande rue – 10380 VIAPRES LE PETIT
    – Présentation de la filière Sainfoin, de ses débouchés, de multifolia
    – Visite d’une parcelle de sainfoin.

 

Qu’est-ce qu’une ferme DEPHY ?

Démonstration, Expérimentation et Production de références sur les systèmes économes en phytosanitaires.
Dans le cadre du plan Ecophyto, il s’agit d’un réseau de fermes expérimentales qui se sont engagées pour la réduction de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques. C’est l’action phare du plan, qui regroupe aujourd’hui environ 2800 fermes en France et sur les DOM.
Le but de ce plan est de pouvoir concilier à la fois une agriculture économique et une agriculture écologique, en étant tout à la fois performante pour la durabilité de l’exploitation et la santé publique.

Des objectifs complémentaires pour l’agriculteur et le réseau :
Favoriser les dynamiques d’apprentissage et de changement, soutenir les processus d’innovation au sein de DEPHY
Capitaliser et mutualiser les connaissances et ressources sur des techniques et systèmes agricoles économes et performants
Valoriser et transférer des techniques et systèmes agricoles économes et performants

(sources : http://agriculture.gouv.fr/fermes-dephy-reduire-les-intrants-cest-possible)

Zoom sur le sainfoin

Cette plante, qui avait presque disparue des champs, possède de nombreuses qualités. Elle est surtout connue pour son pouvoir hautement mellifère et nectarifère, qui permet d’attirer et de réintégrer les abeilles aux plaines, et ainsi obtenir une meilleure pollinisation des cultures.
De plus, c’est une culture à bas intrants, ce qui est un atout environnemental.
D’un point vue élevage, sa composition naturelle en tannins condensés (métabolites), améliore la digestion des animaux : les émissions de méthane sont réduites ainsi que la quantité d’azote présente dans les urines.
Ces métabolites sont également très utiles pour la lutte contre les parasites du tube digestif des ruminants, ce qui permet de réduire l’utilisation de traitements chimiques anthelminthiques (vers). Enfin, le sainfoin a une teneur en omega 3 importante, ce qui permet d’entrevoir une valorisation de la qualité des fromages et des viandes.

(sources : https://www.sainfolia.com/)

Zoom sur le chanvre

La Chanvrière de l’Aube, est une coopérative qui fut créée le 15 Février 1973, suite à la fermeture de l’usine à pâte à papier (Troyes). C’est la passion de la culture du chanvre et l’envie de faire perdurer cette culture qui poussera la coopérative de moins d’une centaine d’agriculteurs à voir le jour.
Les applications sont nombreuses : plasturgie, alimentation humaine et animale, cosmétiques, textile, bien-être animal (litière), papeterie, bâtiments (isolant, béton), jardinerie et biomasse (gaz) et encore d’autres débouchées à venir.
La culture du chanvre était autrefois systématique sur les exploitations. Toute la plante était utile et les exploitants l’utilisaient pour ses propres besoins (huile d’éclairage grâce aux graines, glu et savon, filasse, voire allumettes soufrées).
Elle présente des atouts environnementaux car son cycle est court (100 jours), sa production ne nécessite pas de traitement en cours de culture. Le chanvre supprime seul les adventices. Sa culture permet une grande valorisation des produits de récolte. C’est une excellente tête d’assolement, avec une amélioration des sols en rotation de culture.

(sources: http://lachanvriere.com/)