L'info régionale

Réseaux sociaux

Élections des Chambres d’agriculture : le statu quo

coordination rurale logo

Élections des Chambres d’agriculture : le statu quo

Des revenus de 350 €/mois, des prix payés en dessous des coûts de production, des importations massives d’OGM, des coopératives qui se comportent moins bien que des industriels privés… et pourtant malgré tout, une majorité d’agriculteurs n’a pas osé renverser la table pour donner une nouvelle perspective à notre profession.

Les résultats de la Coordination Rurale en progression dans le Puy-de-Dôme et en Charente ne nous ont pas permis de conserver ces deux Chambres d’agriculture. Chacun aura observé que cela s’est fait à très peu de voix en Charente et qu’une vengeance politique dans le Puy-de-Dôme nous aura hélas été fatale. Quant à la Chambre d’agriculture du Calvados, elle est parmi les mieux gérées de France mais la Coordination Rurale n’a malheureusement pas su y anticiper la succession de l’équipe en place.

La Coordination Rurale demeure néanmoins la deuxième force syndicale agricole de France et conforte largement sa position dans le Lot-et-Garonne. Elle remporte par ailleurs les Chambres d’agriculture de la Vienne et de la Haute-Vienne, où nous ne pouvons que nous féliciter de la victoire des équipes menées par Philippe Tabarin et Bertrand Venteau, deux paysans engagés et déterminés à reconstruire des Chambres laissées dans un état catastrophique par leurs prédécesseurs.

La CR prend acte de ces résultats et conserve une détermination intacte pour tous ceux qui estiment que le paysage agricole français a besoin d’une organisation syndicale éthique au service d’agriculteurs qui souhaitent conserver la main sur leur destinée.