L'info régionale

Réseaux sociaux

Les actus

Les actus

FCO : des mesures sanitaires disproportionnées, un soutien insuffisant

Top Headlines

Les annonces de D. Bussereau pour « soutenir » les éleveurs dont l’activité est gravement affectée par les restrictions sanitaires liées à la FCO constituent une provocation. Les
1,5 millions d’euros débloqués dans un premier temps par le Ministère de l’Agriculture sont très insuffisants et la lourdeur des formalités administratives de mise en œuvre s’avère rédhibitoire par rapport au bénéfice supposé.

Le melon : un exemple marquant pour les fruits et légumes

Chutes de prix, marges incontrôlées, soucis de main d’œuvre, les producteurs de melon ressentent des difficultés transposables à l’ensemble de la filière fruits et légumes. La CR réclame des explications sur la non-application du coefficient multiplicateur et propose des mesures pour favoriser l’emploi saisonnier.

Destruction de cultures commerciales de maïs OGM : Ne pas rajouter l’illégalité à l’illégitimité

Blé

La destruction d’une culture est toujours un triste spectacle… La Coordination Rurale déplore l’irresponsabilité de l’Etat qui prétend organiser une impossible coexistence entre cultures authentiques et OGM et qui n’a toujours pas assumé ses responsabilités depuis bientôt dix ans. Ainsi, il a laissé s’installer une situation de non droit, tant de la part des promoteurs d’OGM que de celle des anti-OGM, ce qui confère une évidente illégitimité à ces cultures.

La CR solidaire des agriculteurs sinistrés par la tempête

Top Headlines

Dans la nuit du 04 au 05 juillet, de violents orages, accompagnés de vent et de grêle, se sont abattus sur plusieurs régions françaises, occasionnant de lourds dégâts. Ainsi, dans le Lot-et-Garonne, de très nombreuses exploitations, y compris arboricoles, ont été fort gravement touchées (serres et filets paragrêle arrachés, arbres déracinés, fruits meurtris, etc.) ; certaines ne s’en remettront pas. Il y a une quinzaine de jours, plusieurs cantons du Tarn-et-Garonne ont souffert de la même catastrophe.

Primes animales : le Ministère doit assumer ses responsabilités

Top Headlines

En 2005, les éleveurs ont déposé beaucoup de demandes de « Prime Spéciale Bovins Mâles » (PSBM) découplée à 100% dès 2006, entraînant un dépassement important du stabilisateur « animaux » imposé par Bruxelles. La sanction se traduit par une diminution d’environ un cinquième du nombre d’animaux primés par exploitation avec la même incidence sur la prime de « complément extensification ».