Newsletter
L'info régionale
Liens utiles
Les jeunes CR

L'info régionale


Liens rapides


Réseaux sociaux

Un nouveau ministre de l’Agriculture dans une logique de rupture et de renouvellement ?

Un nouveau ministre de l’Agriculture dans une logique de rupture et de renouvellement ?

À l’occasion de la désignation du nouveau ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, la Coordination Rurale adresse à Monsieur Jacques Mézard ses félicitations ainsi que ses vœux de réussite dans l’accomplissement de sa mission.

Nous espérons que les expériences de Monsieur Mézard au sein des différents groupes d’études du Sénat s’intéressant aux questions spécifiques au monde agricole ainsi que son ancrage dans la ruralité lui permettront de prendre une part active dans la définition de la nouvelle orientation de la PAC qui est attendue par les agriculteurs.

Le ministère de l’Agriculture change de nom en devenant également celui de l’Alimentation. Espérons que ce nouveau champ de compétence ne viendra pas diluer la défense des producteurs qui sont à l’origine de la richesse de toutes les filières. À cet égard, les États généraux de l’Alimentation voulus par le président de la République devront nécessairement porter sur la question des coûts de production des agriculteurs, des marges et d’une totale transparence dans l’étiquetage.

À l’image de la volonté du nouveau Président de la République d’œuvrer pour un renouvellement de la manière de faire de la politique, la CR souhaite que le nouveau ministre tourne le dos à la cogestion entretenue avec les précédents gouvernements pour mettre en place un pluralisme syndical réellement démocratique.

La tâche qui attend Monsieur Mézard est aussi difficile qu’urgente. C’est pourquoi, la Coordination Rurale souhaite être rapidement reçue par le nouveau ministre afin de lui faire part de son programme agricole et d’évoquer la situation financière catastrophique des agriculteurs, l’absolue nécessité de mettre en place un système de régulation des productions et de prendre des mesures concrètes pour déverrouiller les lenteurs administratives laissées par son prédécesseur.



Inscription à la newsletter nationale





Adresse e-mail * :
Veuillez ressaisir votre Adresse e-mail * :
Prénom :
Nom :
Code postal * :
Ville :
Mobile :

Vous êtes agriculteur ? Quel est votre domaine d’exploitation ? :
Viticulture
Grandes Cultures
Productions Spécialisées
Lait
Viande
Fruits et Légumes

Les champs marqués d’un * sont obligatoires.