L'info régionale

Réseaux sociaux

Actualités agricoles

Actualités agricoles

Tereos : La CR encourage les planteurs à se prononcer

Suite à l'ouverture des marchés du sucre et sur saisine de Saint-Louis Sucre, l'Autorité de la concurrence a ouvert une enquête sur les pratiques de Tereos concernant son approvisionnement en betteraves. En conséquence, le sucrier a proposé des engagements pour permettre de se conformer aux règles notamment s'agissant de la durée des contrats. Ces engagements (consultables en cliquant ici) constituent un pas intéressant et utile pour permettre plus de transparence en apportant des informations sur la situation des adhérents vis-à-vis de Tereos.

Être syndiqué à la CGB, une obligation ?

« Être syndiqué à la CGB, une obligation ? », tel était le titre de la lettre de Philippe Deron, vice-président de Coordination Rurale du Pas-de-Calais publiée dans la rubrique le courrier des lecteurs de la France Agricole du 28 avril dernier.

Fin des quotas betteraviers : un rapport ministériel diagnostique des perspectives glorieuses, pas la CR Picardie!

Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture a reçu le 28 septembre 2015 un rapport affirmant que la filière sucrière française dispose de la capacité à produire des volumes importants de sucre de qualité à un prix compétitif qui lui permettra de tirer parti de la fin des quotas sucriers (1er octobre 2017), tout en augmentant la production ainsi que les exportations qui ne seront plus limitées. Pour la CR Picardie, ce rapport qui recommande de supprimer les outils de régulation pour produire plus et payer moins les producteurs est une aberration.

Quotas betteraviers : fin prévue le 1er octobre 2017

La fin des quotas européens sur le sucre a été décidée par la Commission Européenne en juin 2013. Les producteurs de betteraves Nord-Pas-de-Calaisiensseront dès lors en prise directe avec leurs concurrents brésiliens, indiens, américains…

Betteraves : montants des cotisations corrigés

Les montants des cotisations à la productions prélevées sur les tonnages de betteraves livrées au cours des campagnes 2001-2002 à 2005-2006 vont être corrigés. Les montants trop perçus vont faire l'objet d'un remboursement assorti d'intérêts aux entreprises productrices de sucre, charge à ces dernières de rembourser aux planteurs de betteraves les montants leur revenant.