L'info régionale

Réseaux sociaux

Nouvelle hausse du prix de la baguette, les céréaliers n’en bénéficient pas !

Nouvelle hausse du prix de la baguette, les céréaliers n’en bénéficient pas !

Après une première augmentation de la baguette à la fin du mois d’octobre 2021, le prix de cette dernière est à nouveau au cœur de l’actualité avec l’annonce d’une nouvelle hausse.

France Grandes Cultures (FGC), le syndicat spécialisé de la Coordination Rurale pour les grandes cultures, souhaite rappeler quelques faits. Depuis le début de la guerre en Ukraine, le prix des céréales atteint des sommets. En passant de 200 € à plus de 360 €/tonne, le blé a vu son cours augmenter de plus de 80 % par rapport à l’année dernière.
Pourtant, cela ne représente une hausse que de 3,5 centimes d’euros par baguette, ramenant la part du prix du blé de 5,5 centimes à 9 centimes par baguette!

Cette envolée du prix du blé, poussée par la spéculation sur les marchés financiers, débute fin février, alors que la grande majorité des récoltes ont déjà été commercialisées par les agriculteurs : les moissons ont eu lieu l’été dernier, et la plupart des agriculteurs finissent de vendre leurs productions dans les mois qui suivent !

La hausse du prix de la baguette est à imputer notamment à la hausse du prix de l’énergie, mais aussi aux autres charges qui pèsent sur les boulangeries.
Contrairement à ce que l’on peut lire ou entendre, la plupart des céréaliers ne bénéficient pas cette année de la hausse du prix du blé, alors que leurs coûts de fournitures pour mettre en culture la future récolte 2022 ont explosé, avec une augmentation d’environ 59 %.