L'info régionale

Réseaux sociaux

Les retraités agricoles encore lésés

retraites-agricoles

Les retraités agricoles encore lésés

Lors de ses récentes annonces, le Chef de l’État a, une fois de plus, exprimé son ingratitude envers les retraités agricoles : « Je veux que ce qu’on appelle le minimum contributif, c’est-à-dire la retraite minimale qu’on touche quand on a travaillé toute sa vie, soit de 1000 euros : ça c’est juste. Malheureusement, on hérite d’un système. Je ne peux pas dire à tous ceux qui n’ont pas cotisé ou insuffisamment, qu’on va corriger les situations passées. Cela, on ne sait pas le faire ».

La section Retraités de la CR trouve inacceptable de tenir de tels propos quand l’on sait qu’1,3 million de retraités agricoles sont victimes d’un système défaillant pour lequel ils ont cotisé toute une vie en travaillant sans compter, et ce pour l’intérêt commun, celui de nourrir la population. Il est indécent de prétendre que les agriculteurs, qui ont permis d’abaisser de 2/3 le coût de la part alimentaire dans le budget des ménages, ne puissent prétendre à une retraite en adéquation avec les services rendus. Allouer aux agriculteurs des retraites inférieures au seuil de pauvreté est indigne de notre société !

Depuis sa création, la Coordination Rurale milite pour des prix rémunérateurs et s’oppose aux aides censées compenser des prix de vente insuffisants. Aujourd’hui, la PAC n’assume plus ses missions premières et après une carrière complète et souvent difficile, les agriculteurs ne peuvent pas n’ont plus prétendre à une retraite décente !

La CR demande également que la mise en application de cette revalorisation soit immédiate. Pourquoi ne faire bénéficier de cette mesure que les agriculteurs qui feront valoir leurs droits à la retraite en 2020 alors que beaucoup de retraités sont actuellement dans une situation d’extrême urgence ?