La Coordination Rurale, représentée par Véronique Le Floc’h, Aurélie Hallain et Patrick Legras, a rencontré, hier, le ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau. Parmi les nombreux sujets abordés, la fin des avantages fiscaux sur les carburants professionnels du GNR pour 2030 à laquelle s’oppose la Coordination Rurale.

« L’agriculture est la seule activité permettant à la fois de nourrir les Hommes tout en décarbonant grâce à la photosynthèse des plantes. La France importe toujours plus son alimentation, on est aujourd’hui déficitaire ce qui est un comble pour ce pays qui a pu être une puissance agricole, mais en même temps le Gouvernement veut contraindre fiscalement les producteurs » tempête Véronique Le Floc’h, présidente nationale du syndicat. Elle ajoute « Afin de parvenir à une plus grande autosuffisance et au maintien de la souveraineté alimentaire, il faut soutenir la production agricole française. Le Gouvernement a-t-il pour projet d’aggraver la désagriculturation de la France ? »

Si le Gouvernement doit réaliser 12 milliards d’économie, pour la Coordination Rurale, il s’agirait davantage de taxer les entreprises qui délocalisent leurs activités ; comme, par exemple, les entreprises agroalimentaires qui ont plus de sites de production à l’étranger qu’en France. On peut citer l’exemple de la Suisse qui vient de décider d’instaurer une taxe de 15 % sur les grandes entreprises actives à l’international.

Lors de cette entrevue, la Coordination Rurale a abordé bien d’autres sujets à retrouver dans cet article.

Dans la même catégorie

Évènements
Économie
Environnement
Économie