Pas de suppression sans alternative viable et fiable

La Coordination Rurale est contre la suppression de molécules – dont le glyphosate – sans alternative viable économiquement (sans surcoût pour l’agriculteur) et fiable techniquement.
Transition ne veut pas dire rupture !

 

Pas de suppression sans clause de sauvegarde

Supprimer le glyphosate dans l’UE ou en France sans se protéger immédiatement des importations en provenance de pays tiers (clause de sauvegarde) revient à favoriser l’agriculture des pays qui continuent de l’utiliser (distorsion de concurrence).

 

Regardons au bon endroit

Un nouveau rapport à charge contre le glyphosate a été publié par un marchand de peur qui, au lieu de critiquer en permanence, sans tenir compte de la réalité du travail des agriculteurs, devrait plutôt s’inquiéter des importations en provenance de pays où les applications de glyphosate sont 10 à 20 fois plus importantes qu’en France !
Alors que les pays tiers l’utilisent comme disséquant sur les OGM et les cultures avant récolte, le glyphosate n’est utilisé en France que sur les mauvaises herbes.
En privilégiant les denrées agricoles brutes françaises, le consommateur n’ingère pas de glyphosate.

 

Pas de résidus de glyphosate sur les produits français !

En 2017, la CR et France Grandes Cultures (FGC) avaient fait examiner en laboratoire 16 échantillons de céréales et oléoprotéagineux fournis par des agriculteurs utilisant tous du glyphosate dans leurs itinéraires techniques.
Aucun d’entre eux ne contenait de glyphosate. En revanche, les deux échantillons de soja OGM prélevés aux ports de Lorient et Saint-Nazaire contenaient des résidus significatifs de glyphosate. Les détracteurs de l’agriculture française devraient donc s’intéresser davantage et plutôt aux importations.

 

Lire notre CP  : «  La vérité sur les contaminations de glyphosate  »

Par ailleurs, l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) a rendu le 7 juillet ses conclusions concernant le renouvellement d’autorisation d’utilisation de la molécule, au cours desquelles elle indique ne pas avoir « identifié de domaine de préoccupation critique. Ainsi, aucune opposition de renouvellement n’est formulée.
Ce seront bien les États membres de l’Union européenne qui devront se prononcer.

 

Un allié de l’agroécologie

Le glyphosate est pourtant un allié utile de l’agroécologie et de la lutte contre le changement climatique, notamment en agriculture de conservation.
Il permet de limiter les passages d’engins agricoles (donc la consommation de carburant) et le recours à la charrue , contribuant ainsi au maintien de la structure et de la vie des sols.

Pour trouver davantage d’informations sur la position de la CR, cliquez ici : Lire la fiche thématique sur le glyphosate

Dans la même catégorie

Environnement
Environnement
Élevage
Environnement