L'info régionale

Réseaux sociaux

Grandes cultures

Grandes cultures

Les semences de ferme enfin représentées au Gnis

Après plusieurs mois de tractations pour assurer une bonne représentativité des semences de ferme au sein de l’interprofession des semences et plants (ancien Gnis, aujourd’hui SEMAE), la Coordination Rurale se félicite que la Coordination Nationale pour la Défense des Semences Fermières (CNDSF) puisse intégrer des...

Brexit : à quoi doivent s’attendre les céréaliers ?

Après dix mois de négociations, faisant l’objet de nombreux rebondissements, un accord a été trouvé in extremis fin décembre 2020 entre l’Union européenne et le Royaume-Uni. Le traité qui en est issu définit les relations commerciales entre les deux parties à compter du 1er janvier...

HVE CP
La HVE doit rester un label VOLONTAIRE !

Pour FGC, la démarche de certification doit rester volontaire, mais des associations environnementalistes, avec la complicité de certaines organisations agricoles, militent pour une obligation de certification, conditionnant le versement de certaines aides, PAC (éco-conditionnalité renforcée) ou autres. Plusieurs pistes sont évoquées : la création d’un crédit...

2020 : une année syndicale intense marquée par plusieurs victoires

2020 a été marquée par une situation économique, climatique, sanitaire et humaine extrêmement difficile… Une fois de plus nous nous sommes démenés pour porter la voix de TOUS les agriculteurs et proposer des mesures concrètes basées sur notre bon sens paysan. Malgré les obstacles et les...

Le Conseil d’État interdit définitivement aux maires de prendre des arrêtés anti-pesticides

Le 31 décembre dernier, le Conseil d’État a interdit définitivement aux maires de prendre des arrêtés interdisant ou limitant l’emploi des produits phytopharmaceutiques sur le territoire de leur commune. Cette décision confirme l'incompétence des maires dans ce domaine, comme l'avait soulevé la Coordination Rurale lors de l'arrêté pris par le maire de Langouët.

phytos
Plan de relance : programme d’aide aux investissements en exploitations pour la réduction des intrants
Dans le cadre du Plan de relance, FranceAgriMer met en place un programme d’aide destiné à réduire ou à améliorer l’usage des intrants (produits phytosanitaires, effluents, fertilisants) et les dérives de produits phytopharmaceutiques au travers de l’investissement. Les dossiers seront traités dans la limite d’une enveloppe de 135 millions d’euros. Les agriculteurs pouvant investir peuvent profiter de cette aide.
Aides aux investissements pour le développement des protéines végétales

Ouvert jusqu’au 31/12/2022, mais bénéficiant d’une enveloppe fermée de 20 millions d’euros, ce programme attribue des aides pour l’investissement pour le développement des protéines végétales : culture, récolte, séchage ainsi que le développement des sursemis de légumineuses fourragères. Le taux de l’aide est fixé à 40 % du...