L'info régionale

Réseaux sociaux

Amis coopérateurs, contrôlez votre compte d’activité dans votre coopérative

argent

Amis coopérateurs, contrôlez votre compte d’activité dans votre coopérative

Si votre coopérative ne vous informe pas régulièrement sur la situation de vos comptes créditeurs et débiteurs, sachez que vous pouvez les contrôler et nous vous recommandons vivement de le faire au moins une fois par an.

Si nous vous alertons sur ce point, c’est que certains agriculteurs se sont retrouvés dans des situations difficiles à cause de coopératives dont les comportements s’apparentent à ceux de banquiers sans scrupules.

Ainsi, pour la première fois, début février la Cour de cassation a estimé qu’une coopérative pouvait être tenue responsable de soutien abusif pour avoir trop prêté à un coopérateur !
Un agriculteur en difficulté a ainsi obtenu d’être indemnisé par sa coopérative car elle avait accepté, durant plusieurs années, que son compte courant d’activité demeure débiteur. Comme à l’accoutumé, ce coopérateur s’était approvisionné auprès d’elle en intrants qu’il n’avait pas toujours pu payer. Voyant qu’il ne serait pas en mesure de combler cette dette, il a attaqué sa coopérative qui n’aurait pas dû l’accentuer.
Bien que la coopérative ait indiqué ne pas avoir agi dans un intérêt personnel et se soit défendue en expliquant, qu’au moment des faits, elle n’avait pas tous les éléments pour apprécier la situation financière de l’agriculteur elle a été jugée pour soutien abusif.

Afin d’éviter d’en arriver là, soyez vigilants !
En créant un système de dépendance du coopérateur, ces coopératives sans scrupules musellent l’agriculteur. On peut même penser que certaines ont des arrières-pensées et souhaitent récupérer le foncier. Le problème ne se sait pas et la dette augmente, enterrant petit à petit l’agriculteur dans ses difficultés. Alors que comme on le sait : plus tôt est prise la difficulté financière, plus elle a de chance d’être résorbée.

Ce phénomène n’est malheureusement pas nouveau et il arrive que le plus gros créancier d’un agriculteur en difficulté soit sa coopérative.

Tags :