L'info régionale

Réseaux sociaux

Vin et résidus de produits phytosanitaires : un coup de com’ d’Alerte aux Toxiques

vin

Vin et résidus de produits phytosanitaires : un coup de com’ d’Alerte aux Toxiques

L’association Alerte aux Toxiques a dévoilé les résultats d’une campagne d’analyse de résidus de produits phytosanitaires dans les vins certifiés Haute valeur environnementale (HVE). Cette campagne vise principalement des vins du bordelais et les résultats obtenus ne précisent même pas les quantités qui ont été trouvées. À part semer la peur et le doute chez les consommateurs, cette étude n’apporte pas grand-chose.

Des résultats peu fiables

L’association ne précise pas les quantités de résidus trouvées, ce qui laisse penser que leur présence est sous forme de traces tout juste quantifiables. Cependant, elle n’hésite pas à lister tous les produits phytosanitaires et même à faire un classement des vins analysés !
De plus, le rapport se basant sur de très faibles échantillons, sa fiabilité est loin d’être évidente : avec seulement 22 bouteilles, il n’est pas possible de tirer des conclusions fiables.

 

Une attaque sans fondement de la HVE

Par ailleurs, la certification HVE est attaquée par l’association qui oublie que cette certification n’est pas un label bio ! Certes, dans le niveau le plus élevé, les viticulteurs ont une obligation de résultat mais en aucun cas il n’est mentionné l’interdiction des produits phytosanitaires de synthèse.
Entre les différents labels et certifications qui peuvent rapidement perdre les viticulteurs et les consommateurs, publier de telles études et faire des conclusions aussi rapides ne fait qu’augmenter le flou et l’incompréhension pour tout le monde. Les viticulteurs français travaillent avec un cahier des charges strict.

« Entre les conséquences du confinement, la pression sanitaire pour certains et des vendanges difficiles pour d’autres, une étude pareille n’améliore pas la situation dramatique dans laquelle certains viticulteurs se trouvent. Ces associations écologistes utilisent la peur et des phrases chocs pour être reconnues et cela est inacceptable ! » s’insurge Xavier Desouche, responsable de la section viticole de la Coordination Rurale. « Soyons fiers de ce que nous produisons dans notre pays, l’agriculture française fait partie des meilleurs au monde ! »