L'info régionale

Réseaux sociaux

Soustraction de surfaces agricoles

surfaces agricoles

Soustraction de surfaces agricoles

Les grand travaux (LGV, RN141, RN10) dévorent des surfaces agricoles importantes. Pour la RN 10, avec l’emprise de la route et les 134 ha du Conservatoire Régional des Espaces Naturels (CREN), ce sont encore 260 ha qui sont soustraits de la production agricole. Dans son espace le CREN a supprimé les digues de cinq étangs et réserves d’eau pour ensuite créer des mares pour abriter la biodiversité.

Le CREN veut également créer des mouillères, favorables aux libellules, amphibiens, et peut-être loutres. Alors que nos ancêtres ont sué sang et eau pour assainir les zones marécageuses pourvoyeuses de miasmes et maladies transmises par les moustiques, alors que l’on voit le moustique tigre remonter chaque année plus au nord, les écolos veulent des zones humides un peu partout !

Les mesures environnementales compensatoires imposées lors de ces grands travaux viennent aggraver la problématique de consommation de terres agricoles. L’article L 311-4-2 du Code forestier stipule un remplacement des zones boisées pour une surface au moins identique, qui peut être affectée d’un coefficient 2 à 5. Les bois défrichés sur des terres généralement impropres à la culture, sont souvent replantés sur des terres de bonne valeur agronomique.

Ne regrettera-t-on pas un jour d’avoir affecté des terres propices à la production alimentaire au bénéfice du confort des amphibiens… et des moustiques ?