L'info régionale

Réseaux sociaux

Réintroduction de l’ours : François de Rugy tranche dans le vif

ours

Réintroduction de l’ours : François de Rugy tranche dans le vif

Gilles Casaux Estrem, président de la CR64, était présent aujourd’hui à Pau à l’occasion du déplacement de François de Rugy, nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire, venu annoncer sa décision sur la possible réintroduction d’ourses dans les Pyrénées.

Une décision rapide pour faire avancer les choses…

Après un bref tour de table pour connaître les positions de chacun, en majorité contre, le ministre a annoncé son intention de réintroduire 2 ourses femelles dans les Pyrénées. La plupart des élus locaux ont quitté la salle en signe de protestation mais la décision était sans appel, la volonté de François de Rugy étant d’agir après des années de discussions.

Mais a-t-il pris toute la mesure de cette décision ?

La Coordination Rurale 64 s’est déjà positionnée contre la réintroduction de prédateurs, que ce soit l’ours ou le loup. On ne parle pas ici de peluches mais bel et bien d’animaux sauvages pouvant s’attaquer à des troupeaux entiers mais aussi à des Hommes. Le renforcement des moyens de protection ou l’amélioration du réseau de téléphonie mobile sont des mesures ubuesques pour se prémunir des attaques. Les risques à venir sont de voir disparaître les bergers mais aussi les autres usagers de la nature et de la montagne car la disparition du pastoralisme s’accompagnera d’un risque accru de feux l’été et d’avalanches l’hiver.

Aujourd’hui, les agriculteurs en sont au stade de la colère, certains pointant les fusils. Demain, ce sera la résignation due à l’inefficacité des tirs. Plus tard, viendra l’entrée en résistance des quelques éleveurs qui n’auront pas abandonné. Et après ?


Pour Gilles Casaux Estrem « il est clair que l’agriculture est encore une fois sacrifiée au profit des associations d’écologistes ! »