Depuis la détection initiale de la Maladie Hémorragique Épizootique (MHE) dans trois élevages bovins des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées, le ministère de l’Agriculture a publié un arrêté ministériel le 24 septembre 2023. Visant à mettre en place des mesures de surveillance, de prévention et de lutte contre la MHE. L’objectif est d’endiguer sa propagation depuis les foyers identifiés et de garantir une surveillance sanitaire dans la zone touchée.

Actif depuis le 25 septembre, le dispositif s’applique aux bovins, ovins, caprins et cervidés en cas de suspicion ou de confirmation d’infection. Une zone réglementée englobant un rayon de 150 kilomètres autour des élevages infectés a été établie, restreignant la sortie des animaux de ces élevages. Des exceptions sont prévues pour des mouvements spécifiques tels que le retour d’estive, l’envoi d’animaux à l’abattoir ou l’export sous conditions.

Suite à la confirmation d’un cas de MHE dans un élevage du département de la Corrèze, une partie ouest du département du Puy de Dôme est désormais située en zone régulée (ZR)  depuis le 10   novembre 2023.

Vous pouvez consulter la carte et la liste des communes concernées (239 communes) sur le site internet du ministère de l’agriculture sous le lien suivant:
https://agriculture.gouv.fr/mhe-la-maladie-hemorragique-epizootique

Cette situation entraîne:

  • Les mouvements de bovins et petits ruminants au sein de la zone régulée sont libres,
  • La sortie des bovins et petits ruminants situés en zone régulée vers la zone indemne est interdite (arrêté ministériel du 25/10/2023 en pj) SAUF dérogations (instruction technique 2023-684 en pj) :
    – les retours d’estives vers une zone indemne moyennant une désinsectisation des animaux lors du chargement et des moyens de transport.
    – Les animaux envoyés dans un abattoir situé en zone indemne par transport direct (moyen de transport désinsectisé)
    – Les animaux à destination d’élevage situé en zone indemne SI:

    • ils sont protégés contre les attaques de vecteurs par des insecticides ou de répulsifs au moins 14 jours ayant précédé la date du mouvement
    • ils bénéficient d’une analyse MHE par PCR, dont le résultat s’est révélé négatif, effectuée sur un échantillon sanguin prélevé au moins 14jours après la date de protection contre les attaques de vecteurs

Le départ de la zone régulée doit être effectif au maximum dans les 14 jours qui suivent le prélèvement sanguin, en veillant à ce que l’animal reste protégé contre les vecteurs jusqu’à son chargement.
Les moyens de transport font également l’objet d’une désinsectisation  avant le départ des animaux de la zone régulée.

Une attestation de désinsectisation des animaux ainsi que le résultat de la PCR doivent accompagner chaque animal.

– Les animaux âgés de moins de 70 jours (veaux, agneaux, chevreaux) se rendant dans un atelier d’engraissement en bâtiment fermé situé en zone indemne,  moyennant:

  • l’absence de signes cliniques le jour du départ
  • la désinsectisation des animaux et des moyens de transport avant la sortie de ZR,
  • un allotement en ZR uniquement,
  • la désinsectisation du bâtiment d’engraissement avant l’arrivée des animaux
  • l’abattoir comme seule destination possible après engraissement en bâtiments fermés et protégés contre les moucherons vecteurs.

– Les envois d’animaux vers l’ITALIE et L’ESPAGNE sont possibles moyennant les conditions de mouvements ci-dessus.

Dans la même catégorie

CR 15
CR 03
CR 03
CR 15