La Coordination Rurale (CR) est inquiète à plusieurs titres au sujet des plants de pommes de terre, notamment s’agissant du prix et de la disponibilité.

Tout d’abord, plusieurs signalements d’agriculteurs font état de tendances à l’augmentation du prix du plant de l’ordre de 25 à 30 %, tendance qui, si elle venait à se confirmer, aurait pour conséquence une hausse du coût de production à l’hectare intenable économiquement.

Ensuite, ces mêmes agriculteurs signalent qu’ils peuvent passer commande de plants, mais sans en connaître ni le prix, ni la disponibilité des variétés, ni le calibre, ni la qualité.

Il est donc difficile, voire impossible pour un agriculteur chef d’entreprise de prendre une décision réfléchie de mise en culture sans visibilité sur les éléments précités.
Pour la CR, il n’est pas acceptable ni envisageable que le prix du plant, semble-t-il soumis à une importante inflation, soit communiqué aux agriculteurs seulement au moment de la facturation. Malheureusement, c’est une situation qui se répète presque tous les ans.

Considérant que les plants sont rentrés depuis juillet/août, que les analyses sont faites, que les volumes et les calibres sont donc connus, la CR avait demandé à plusieurs obtenteurs français et européens que lui soient communiquées, ainsi qu’aux agriculteurs faisant ou ayant fait la demande, les bases sur lesquelles les ventes seront effectuées.
La CR n’a reçu que peu de réponses, et majoritairement incomplètes.

La CR craint donc que les agriculteurs ne soient confrontés à des difficultés d’approvisionnement importantes ; elle espère se tromper, mais la répartition des volumes de plants devrait se faire parmi les structures les plus importantes et au plus offrant, écartant de fait un grand nombre de producteurs ou les soumettant à des obligations contractuelles irréalisables.

À force de jeter du plant pour vendre plus cher, les obtenteurs vont finir par réussir à créer une raréfaction de l’offre intolérable.

Dans la même catégorie

L'actualité
L'actualité
L'actualité
L'actualité