Top Headlines

La CR prend acte de la volonté exprimée par Bruno Le Maire de mettre en œuvre immédiatement le plan d’urgence annoncé à Poligny par le Président de la République pour les agriculteurs.

Elle a rappelé hier au ministre de l’Agriculture qu’il fallait considérer ces aides comme étant d’un montant très limité en comparaison du sinistre économique qui atteint l’ensemble de l’agriculture, et qu’il devait donc l’utiliser comme une assistance immédiate aux agriculteurs les plus atteints et en danger de faillite immédiate.

Pour ceux-ci, il convient de rendre très facilement accessibles les dispositifs complexes d’aides à la trésorerie, de prises en charge de cotisations sociales ou de réaménagement des échéanciers de remboursement d’emprunts.

Compte tenu de la situation précaire de quasiment tous les agriculteurs, la CR a redemandé l’engagement total du Président de la République et du ministre de l’Agriculture pour des mesures immédiates de régulation permettant de faire remonter les prix agricoles sur le marché européen et pour une nouvelle PAC.

La CR a cependant interprété l’autorisation très récente d’importer en Europe trois nouveaux maïs OGM comme une grave contradiction du discours de Nicolas Sarkozy prônant « une préférence communautaire renouvelée reposant sur le respect de normes sanitaires et environnementales ».

La CR reste très vigilante et se battra pour que tous ceux qui ont besoin des aides prévues par le plan pour résister à la crise puissent les obtenir. Elle poursuit par ailleurs son objectif d’une union de tous les agriculteurs européens pour une PAC répondant tant aux besoins des consommateurs qu’à ceux des agriculteurs pour assurer de manière durable la sécurité alimentaire en Europe.

Dans la même catégorie

Élevage
Végétal
Évènements
Économie