L'info régionale

Réseaux sociaux

La CR09 rencontre Sylvie Feucher, nouvelle préfète

La CR09 rencontre Sylvie Feucher, nouvelle préfète

Le 25 mars dernier, Yann de Kerimel a rencontré la nouvelle préfète de l’Ariège, Mme Sylvie Feucher qui a pris la suite de Chantal Mauchet.

Retour points par point sur les sujet présentés par le président de la Coordination Rurale Ariège.

Ours  et prédateurs:

Certains naturalistes ont reconnus à la préfecture de Foix, qu’un ours se dressait et devait donc être puni chaque fois qu’il approche de l’homme ou ses biens afin qu’il redevienne pleinement sauvage.

– Incapacité par l’État de défendre nos troupeaux.

– Absence de transparence sur les finances de l’ours, sur leur présence.

– Droit de défendre sa vie et ses biens en l’absence d’ordre public… quid de la situation, interdiction de port d’arme, permis de chasser…

– Vautours en surnombre et attaque sur bêtes vivantes.

– Droit de propriété, de sûreté et résistance à l’oppression (article 2 des droits de l’Homme). Par l’arrêt des effarouchements, les droits de l’homme et la constitution sont bafoués.

– Loup qui se voit de plus en plus…

Glyphosate :

– Interdictions Franco-Européennes mais importations imposées par des accords Européens sans l’accord des français et donc inconstitutionnels.

– Importations non conformes à la réglementation française. Donc concurrence déloyale.

– Normes de plus en plus contraignantes pour les agriculteurs qui n’arrivent pour certains à ne plus vivre de leur métier.

– Contradictions entre les lois environnementalistes, lois sur les incendies, sur les normes qualitatives imposées par l’industrie agroalimentaire…

Élevage :

– Chute des prix depuis un an (décembre 2019 : 490 euros par veau, mai 2020 : 470 euros par veau, mars 2021 : 395 euro par veau sans compter 300 euros d’analyse FCO).

– Loi sur la FCO dramatique, plus de travail, pas de survalorisation des bêtes, attente à la ferme de 60 jours…

– Chargement pour l’ICHN insoutenable pour les coteaux pour ceux qui n’ont pas de terres cultivables (aliments trop chers).

– Solution de la vente directe intenable, plus de travail, débouchés saturés.

– Marché saturé par des bêtes R3 alors que la demande est du maigre à 70 % (aliments préparés et haché), résultat les prix sont tirés vers le bas.

– Pour nous, pas de bâtiment, pas les moyens, pas d’autonomie fourragère à cause du chargement et donc pas d’engraissement possible donc pas de débouchés autre que l’export avec la FCO et les prix qui chutent… quel avenir, qui prendra des terres pauvres ? Une perspective de désert, d’enfrichement, d’incendies…

– Seuils ICHN , DPB proratisés sur les terres difficiles à maintenir et donc plus coûteuses.

– Sangliers, atteinte aux cultures et aux prairies, nécessité de piéger, droit de chasse sur ses terres (permis de chasse ou droit de tir, paiement…)

– Chèvres, plus d’acheteur de chevreaux depuis 1 mois…

– Laine, prix d’achat inférieur au trajet pour le dépôt, brebis et chèvres de réformes… tuées et jetées, inacceptable alors que certains meurent de faim et de froid !

France Relance :

– Proposition d’aide à l’investissement mais beaucoup de paysan n’ont plus aucune marge de manœuvre…

– Il faut plutôt une année blanche avec exonérations MSA, Impôts fonciers, emprunts bancaires…

– CR09 demande un fond de roulement d’un chiffre affaire d’un an pour pouvoir amortir les années difficiles.

– Intervention de l’état sur les prix minimum et sur une vérification des marges et de la destinée des productions (foin, paille, viande…) stop au gaspillage.

CDAF SAFER, Installation :

– Fortes demande de terres pour des choix de vie autonomes mais pas forcément de production.

– Terres incultes de la part de propriétaires, accaparement du foncier et des estives.

Tags :
,