Newsletter
L'info régionale
Liens utiles
Les jeunes CR

L'info régionale

Réseaux sociaux

Dégâts de sangliers : attention au double-discours de la FNSEA !

Dégâts sangliers dans mais

Dégâts de sangliers : attention au double-discours de la FNSEA !

Consciente des torts considérables qui sont les siens, la FNSEA s’agite beaucoup actuellement sur la question des dégâts de sangliers, afin de donner le change.

La section dégâts de gibier de la CR demande également que le sanglier soit mieux régulé. En fait, tous les syndicats le demandent : c’est le bon sens même! L’explosion de la population et des dégâts subséquents est insupportable pour les agriculteurs, presque partout en France!

Mais nous nous distinguons de la FNSEA sur un point capital : ce n’est pas la CR qui a signé le protocole d’accord du 18 janvier 2012 avec la FNC, augmentant sensiblement les seuils d’indemnisation (de 76 € à 250 € – finalement, le décret retiendra 230 €) en échange de 3 malheureux points d’abattement en moins.

Le résultat de cette réforme de l’indemnisation, cogérée par la FNSEA et l’APCA, est la suppression de 40% des dossiers d’indemnisation entre 2012 et 2016 (les petits dossiers) et une baisse des indemnisations d’environ 15 millions d’euros par an.

En revanche, belle opération pour la FNC et les FDC ! Voir notre article sur le sujet : 15 millions d’€ par an en moins pour les victimes de dégâts de gibier !

La FNSEA aujourd’hui pratique un double-langage : d’un coté elle se plaint du manque de régulation (ce qui est vrai) mais de l’autre elle a accepté un système d’indemnisation totalement désavantageux pour les agriculteurs victimes de dégâts, et cela, elle tente de le faire oublier par un concours de photographie sur les réseaux sociaux !

La FNSEA si elle veut être cohérente, doit admettre qu’elle a fait fausse route en signant cet accord du 18 janvier 2012, et elle doit le dénoncer publiquement ! La véritable intelligence, c’est de reconnaitre ouvertement son erreur, d’en tirer les conséquences et d’aller de l’avant ! Même si les termes de l’accord sont repris dans un décret du 23 décembre 2013, la dénonciation de l’accord lui ayant servi de base serait un acte fort et symbolique. Mais la FNSEA sera-t-elle assez droite dans ses bottes pour oser le faire ?

Localement, les FDSEA acceptent le principe des clôtures, qui coûtent très cher aux agriculteurs : pose, batteries (alimentation électrique), entretien (voir la lettre ouverte à Monsieur Aurousseau, président de la FDSEA 58). S’il refuse de les poser, l’agriculteur est sanctionné par un abattement sur son indemnisation, ce qui est scandaleux car ce sont les cochons qu’il faudrait parquer, pas les agriculteurs !

Contrairement à la FNSEA, la section dégâts de gibier de la CR tient une ligne cohérente de bout en bout :

  • obligation de résultat de régulation à assigner aux FDC, sous peine de sanction, et de reprise en main de la régulation par l’État,
  • sanglier classé nuisible sur tout le territoire et chassable toute l’année,
  • interdiction de l’agrainage (nourrissage), des importations et des lâchers de sangliers,
  • prise en charge intégrale du coût des clôtures par les FDC (entretien compris),
  • indemnisation des dégâts au réel (sur factures) et non sur des barèmes constamment sous-évalués,
  • rabaissement des seuils d’indemnisation.


Inscription à la newsletter nationale





Adresse e-mail * :
Veuillez ressaisir votre Adresse e-mail * :
Prénom :
Nom :
Code postal * :
Ville :
Mobile :

Vous êtes agriculteur ? Quel est votre domaine d’exploitation ? :
Viticulture
Grandes Cultures
Productions Spécialisées
Lait
Viande
Fruits et Légumes

Les champs marqués d’un * sont obligatoires.