L'info régionale

Réseaux sociaux

Cartes interactives : stop aux fausses informations et à la stigmatisation des éleveurs !

carte-dxe-france-greenpeace-vegans-elevage

Cartes interactives : stop aux fausses informations et à la stigmatisation des éleveurs !

L’association Direct Action Everywhere (DxE France) a publié fin mai une carte répertoriant « les plus gros élevages de France », à l’instar de l’ONG GreenPeace qui avait publié en novembre dernier les noms d’éleveuses et d’éleveurs sur une carte interactive avant de se raviser et de s’excuser pour les amalgames et approximations que comportait la publication. La Coordination Rurale condamne une nouvelle fois cette campagne de communication erronée et stigmatisante.

Dxe France utilise un indicateur inapproprié

Les données utilisées pour réaliser ces cartes sont celles issues des Installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) disponibles sur le site du ministère de la Transition écologique et solidaire.
L’objectif initial de l’ICPE est de répertorier les infrastructures pouvant « présenter des dangers ou des nuisances pour la commodité des riverains […]». La prise en compte de la taille n’apparaît nullement dans cette démarche.
De plus, les installations classées ne sont pas exclusivement agricoles. Le classement comprend également des structures industrielles et artisanales.
Il est donc absurde de considérer une ferme comme étant « industrielle » sur le seul critère environnemental ICPE.

Le classement ICPE et la diversité des structures classées

Le classement ICPE recouvre, dans le secteur agricole, des situations diverses et variées et dispose de plusieurs catégories (déclaration, enregistrement, autorisation) qui n’indiquent pas nécessairement la présence d’un grand nombre d’animaux. Par exemple, un marché aux bestiaux peut être considéré comme une installation classée.

De plus, la plupart des installations pointées sur la carte de Dxe France sont sous statut agricole de Gaec (Groupement agricole d’exploitation en commun) ou d’EARL (Exploitation agricole à responsabilité limitée), détenues par plusieurs agriculteurs. Ces élevages sont certes plus importants que les autres, mais le nombre d’animaux ramené à l’éleveur est bien plus faible. Il est donc insensé de les qualifier d’exploitations intensives !

La Coordination Rurale exhorte l’association DxE France à retirer cette carte ainsi que les noms et coordonnées des agriculteurs incriminés dans cette communication. Elle exige des excuses envers ces éleveurs, des professionnels consciencieux et respectueux de la réglementation.
Ils exercent un métier difficile et ingratement rétribué. Enfin, ils n’en peuvent plus de faire face aux tentatives de dénigrement qui les poussent au désespoir.