L'info régionale

Réseaux sociaux

Attaques de vautours : quelles solutions envisageables pour les éleveurs ?

vautour

Attaques de vautours : quelles solutions envisageables pour les éleveurs ?

La Coordination Rurale des Pyrénées-Atlantiques a écrit au préfet car depuis plusieurs mois, les agriculteurs du département sont inquiets et préoccupés par la multiplication des attaques de vautours sur des animaux vivants. Même si le vautour est considéré comme une espèce nécrophage, force est de constater que leur surnombre les conduit à tuer et consommer de nouvelles proies. Il y a deux semaines encore, un éleveur de Sedze-Maubecq a déploré la perte de 2 veaux attaqués en pleine journée par une dizaine de vautours.

Afin de protéger les éleveurs et leurs cheptels, la CR 64 prône une mesure facile et pleine de bon sens : le recensement des nids de vautours puis le prélèvement des œufs pour régulariser la population. Chaque nid pourra alors être localisé par GPS et faire l’objet d’un comptage des œufs au moment de la ponte annuelle. La mise en œuvre d’un plan de destruction des nouvelles colonies permettra d’endiguer la pullulation des vautours et de limiter leurs attaques sur des animaux d’élevage.

Par ailleurs, un numéro d’urgence pourrait également être mis en place, comme c’est déjà le cas dans l’Aveyron, pour répertorier les élevages impactés par des pertes causées par les vautours.

De même, il est urgent que les éleveurs puissent mentionner sur les bordereaux d’équarrissage un animal prédaté (loup, ours, lynx, chien errant, corbeau, indéterminé) permettant ainsi de faire un état des lieux de la prédation car à ce jour aucun dispositif ne recense l’intégralité de ces pertes.

Pour finir, la Coordination Rurale 64 a demandé au préfet que des études soient réalisées sur le comportement des vautours et sur les impacts sanitaires qu’ils peuvent engendrer, notamment sur la qualité de l’eau pour le territoire (souillage des points d’abreuvement et portage de bactéries). Ces études permettraient de comprendre les attaques et de réagir de manière à protéger la population de vautours et les éleveurs avant que la situation n’arrive dans une impasse.

Tags :
,