L'info régionale

Réseaux sociaux

Rave party : après la fête, l’heure du bilan

Rave party : après la fête, l’heure du bilan

Environ 5 000 personnes ont participé à une rave party organisée, du 6 au 9 mai, en toute illégalité sur le site de stockage de déchets de l’ancienne mine d’or de Jumilhac-le-Grand, au Nord de la Dordogne. Un site dangereux dont l’accès est interdit au public car potentiellement toxique. L’heure du bilan a sonné et de nombreux dégâts sont à déplorer.

La présence des forces de l’ordre et de 2 hélicoptères n’a malheureusement pas empêché les ravers de saccager le site et de piller ses alentours. Un jeune taureau s’est échappé suite à l’arrachage des clôtures de son enclos, des céréales ont été piétinées, des lieux privés ont été envahis par des centaines de participants à la rave et leurs véhicules.
Outre les nuisances sonores et la pollution induites par ce rassemblement, la Coordination Rurale de Dordogne – Mouvement Paysan déplore le manque de respect du travail des agriculteurs et des biens d’autrui. La CR 24-MP salue l’ouverture d’une enquête par la procureure de Périgueux pour « non-déclaration préalable d’un rassemblement festif », « nuisances sonores » et « dégradations », et demande la plus grande sévérité afin de dissuader ces délinquants de recommencer.