Dans le cadre de la loi sur la séparation des activités de vente et de conseil à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques, le conseil stratégique phytosanitaire (CSP) est entré en vigueur le 1 janvier 2022

Ce CSP est obligatoire et individuel pour tous les exploitants agricoles. Pour être en règle, il faudra réaliser deux CSP sur une période de 5 ans avec un intervalle de 2 à 3 ans entre les deux CSP.
Pour résumer, au 1er janvier 2024, il vous sera exigé un premier CSP et à partir du 1er janvier 2026, ce seront 2 CSP qui vous serons demandés. Que risquez-vous si vous ne vous acquittez pas de cette obligation ? Le non renouvellement de votre certiphyto.

« En juillet dernier, la Coordination Rurale avait adressé un courrier à Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, pour l’interpeller sur cette obligation, que nous avons toujours critiquée » explique Yvette lainé, présidente de la CR Normandie, « sans CSP à compter de cette date fatidique qu’est le 1 janvier 2024, l’application de la loi entraînera la suppression du « Certiphyto » pour une majorité d’agriculteurs qui, de fait, ne pourront plus acheter de produits phytosanitaires et protéger leurs cultures, ce qui est intolérable. Notre équipe de FGC travaille dès à présent sur les failles de ce Conseil stratégique phytosanitaire pour nous permettre d’y échapper en toute légalité ».

Dans la même catégorie

Bretagne
Normandie
Normandie
Normandie