C'est la panne pour les agriculteurs normands ! S'approvisionner en carburant devient un chemin de croix en ce début de semaine pour tous les départements de la région. Or, l'heure est à la récolte dans les champs et au renouveau des semis pour la saison prochaine. Dans le contexte déjà anxiogène avec des chaînes logistiques qui fonctionnent à flux tendu en raison de la hausse du coût de l'énergie, les producteurs en grandes cultures sont particulièrement soucieux :

" Certains de mes collègues subissent des rationnements de livraison de GNR, d'autres s’inquiètent de ne pas trouver de fournisseur" constate Jacques Lamiot, président de la Coordination Rurale de l'Eure, "alors même que les travaux de récoltes nécessitent une disponibilité importante de carburant et que les semis sont en cours. De plus, la fenêtre météorologique propice à ces travaux risque de se refermer, entraînant des retards, des surcoûts et des risques de baisses de rendements ! "

Les Coordinations Rurales de Normandie demandent aux services de l’État de rendre les agriculteurs prioritaires dans l’accès aux ressources en gasoil et GNR, afin d’éviter tout rationnement et prévenir tout risque de pertes des récoltes ou des rendements à venir.

Dans la même catégorie

Normandie
Agricultrices
Nos CR locales
CR 14