L'info régionale

Réseaux sociaux

Avec vous il est temps de retrouver la liberté d’utiliser ses propres semences
Conviction #17

Ressemer librement des semences issues de nos récoltes

La Coordination Rurale s’oppose à la brevetabilité du vivant qui menace le droit de l’agriculteur à réensemencer ses sols à partir de ses propres récoltes au profit d’un accaparement du patrimoine génétique mondial par des firmes internationales.
Non contents de s’approprier le fruit du travail de sélection opéré par les agriculteurs depuis le début de l’agriculture et d’impacter la biodiversité cultivée en privant de culture certaines variétés végétales, les semenciers pèsent économiquement sur l’agriculteur en l’obligeant à payer des royalties pour chaque nouvelle utilisation.
En matière de biotechnologies, la CR admet que des procédés d’obtention puissent être brevetés, mais pas les semences obtenues grâce à ces procédés. La rémunération de l'obtenteur : oui, mais une seule fois au moment où il vend son produit.
Nous soutenons le principe de gratuité pour l’inscription d’une variété au catalogue du GNIS comme nous soutenons toutes les initiatives visant à exclure de la brevetabilité les variétés végétales obtenues par des procédés essentiellement biologiques.
Il en va du droit fondamental de l’agriculteur d’exercer son activité et de disposer librement du produit de ses récoltes.