L'info régionale

Réseaux sociaux

L’État débloque des fonds pour les installations de production de biométhane

énergie avec du petit lait

L’État débloque des fonds pour les installations de production de biométhane

Les conséquences du conflit ukrainien, sur l’agriculture, avec la flambée du gaz non routier (GNR) notamment, ont incité le gouvernement à soutenir davantage la filière du gaz renouvelable.

La ministre de la Transition Écologique, Barbara Pompili, a signé un arrêté le 2 mars 2022, relevant le niveau de prise en charge des coûts de raccordement aux réseaux de gaz naturel. Ainsi, le gouvernement a augmenté de 40 à 60 % le niveau de prise en charge des coûts, dans la limite de 600 000€.
A l’heure actuelle, en Occitanie, 13 unités de méthanisation sont en injection de biométhane dans les réseaux de gaz naturel.

Le ministère de la Transition écologique le dit lui-même : « La filière biogaz contribue pleinement aux objectifs de la transition énergétique pour la croissance verte, à savoir le développement des énergies renouvelables, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et le développement d’une économie circulaire avec la valorisation des digestats issus de la méthanisation dans l’agriculture. »

Encore une preuve de la participation active des agriculteurs dans la protection de l’environnement, bien loin de l’étiquette que certains souhaiteraient faire porter à la profession !