Dans la proposition de loi « Équilibre dans les relations commerciales », les fruits et légumes sont à présent exclus de l’expérimentation du seuil de revente à perte +10 %. La Coordination Rurale (CR) salue cette décision puisque cela n’apportait aucun revenu supplémentaire aux producteurs.

Dans la filière fruits et légumes, le relèvement du SRP a même eu l’effet contraire à celui espéré. En effet, certaines enseignes de la grande distribution ont cherché à tirer vers le bas leurs prix d’achat aux agriculteurs afin de conserver le prix de vente au détail (tout en augmentant leur marge de 10 %) et ainsi ne pas dépasser certains prix psychologiques.

Aujourd’hui, comme la CR l’avait prédit, le SRP rapporte des centaines de millions d’euros supplémentaires à la distribution sans que la production n’en voie la couleur. Faute d’un « ruissellement obligatoire », cette mesure défavorise les ménages et leur pouvoir d’achat. Cette disposition ne s’avère avantageuse que pour la seule distribution.

Ainsi, cela ne peut être que positif que les producteurs de fruits et légumes soient exclus de cette expérimentation, mais la CR restera tout de même attentive à la suite de ce dossier.

Dans la même catégorie

Fruits et Légumes
Fruits et Légumes
Les sections
Fruits et Légumes