Top Headlines

La Coordination Rurale fait part de sa compassion et de sa solidarité aux malheureux planteurs de bananes antillais, dont les cultures ont été dévastées par le cyclone Dean.

Dans un tel contexte, la publication du rapport Belpomme évoquant une prétendue « catastrophe sanitaire » en Martinique et Guadeloupe est particulièrement provocatrice et malvenue. Largement médiatisé, le contenu très alarmiste du rapport n’est pourtant étayé par aucun élément concret et nouveau. C’est ce que montre par exemple le communiqué de presse très détaillé de l’Institut de veille sanitaire du 18 septembre dernier.

Plutôt que de mettre en cause les agriculteurs des Antilles françaises et de nuire à l’image de ces départements, il serait plus judicieux d’avoir une vision globale des différents modèles de production de bananes. Il apparaîtrait alors que le système de production antillais est heureusement beaucoup plus rigoureux que les pratiques sanitaires, sociales et environnementales des pays d’Amérique centrale, dont les exportations issues d’exploitations latifundiaires envahissent le marché européen.

 

Dans la même catégorie

L'actualité
Économie
Bourgogne Franche-Comté
Environnement