L'info régionale

Réseaux sociaux

La CR 48 condamne la décision du Conseil d’État sur l’étiquetage de l’origine du lait

Verre lait

La CR 48 condamne la décision du Conseil d’État sur l’étiquetage de l’origine du lait

Alors qu’un décret gouvernemental de 2016 avait imposé l’étiquetage de l’origine du lait aux industriels, suite au recours déposé par Lactalis, le Conseil d’État a jugé ce décret illégal le 11 mars dernier. La mention de l’origine du lait n’est désormais plus obligatoire, au grand dam des éleveurs laitiers.

Au lendemain de la semaine habituellement consacrée au salon à l’agriculture, juste après les négociations commerciales et alors que les mots « loi Égalim », « prix rémunérateurs » et « souveraineté alimentaire » sont dans toutes les bouches, la Coordination Rurale de Lozère condamne cette décision.

« Le ministre de l’Agriculture parle de traçabilité sur les viandes dans la restauration collective et le Conseil d’État supprime l’obligation pour les industriels de mentionner l’origine du lait, cherchez l’erreur ! La crise sanitaire a montré que les produits alimentaires ne sont pas des produits comme les autres, savoir où a été produit ce que l’on mange est une nécessité. » , explique Alain Pouget, Président de la CR 48.

Pour la Coordination Rurale de Lozère, le consommateur doit pouvoir choisir son alimentation en toute conscience. Mais ce choix ne peut s’opérer que si les industriels sont transparents sur la traçabilité des produits agricoles. C’est à cette condition que les éleveurs verront le fruit de leur travail pleinement reconnu et valorisé, et donc pourront vivre enfin de leur métier !