L'info régionale

Réseaux sociaux

Chiffres clés de la production de fruits et légumes et de la viticulture en 2019

agriculture libre-échange

Chiffres clés de la production de fruits et légumes et de la viticulture en 2019

La Commission des comptes de l’agriculture de la nation a publiée, ce vendredi 3 juillet, les comptes provisoires de l’agriculture pour l’année 2019, établi sur la base de données et d’informations disponibles au 15 juin 2020.

 

Une météo aux effets contraires sur la production de fruits et de légumes

L’année 2019 a été marquée par un hiver et un printemps doux, un été aux températures très élevées et une sécheresse importante une grande partie de l’année. En fonction des productions (fruits ou légumes), les conséquences ont été différents.

Pour les légumes, les conditions climatiques ont eu un impact défavorable sur les récoltes qui ne progressent que très légèrement (+ 0,7 %), mais avec des prix à la vente en hausse (+ 4,2 %). Bilan : la production de légumes croît de 5 % en valeur.
L’augmentation de la production en volume a augmenté pour les carottes, les petits pois, l’ail, les champignons et les choux-fleurs (+ 3,5 %), ce qui compense la baisse de production des haricots verts, des endives et des salades laitues.

À l’inverse, malgré des orages importants durant l’été, la production de fruits a plutôt été favorisée par la météo et connaît une progression en volume de + 4,5 %. Les prix, quant à eux, accusent globalement une baisse de – 3,5 %. Ainsi, la production en valeur des fruits progresse modérément avec une hausse de + 0,9 %.
En ce qui concerne les volumes, la production des fruits a globalement progressé, sauf pour les melons, pénalisés par une baisse des surfaces cultivées, les poires et les noix. La floraison importante pour les fruits d’été a été bénéfique notamment grâce à une météo favorable au printemps.

 

La viticulture pénalisée par les conditions météorologiques

En 2019, la récolte viticole est particulièrement mauvaise, que ce soit pour les vins d’appellation ou pour les autres vins.
Le gel, l’humidité et les températures basses au printemps suivies de périodes de canicule exceptionnelles et de sécheresse durant l’été, ont fait de la récolte viticole 2019 l’une des plus mauvaises des cinq dernières années après celle historiquement basse de 2017.

La valeur de la production de vin se replie fortement avec une baisse de – 15,8 %. Cela fait suite à la baisse marquée des volumes de – 14,1 % qui touche tous les types de vins sauf les autres vins de distillation. Dans une moindre mesure, les prix baissent de – 2,0 % sous l’effet des prix des vins d’appellation hors champagne. Le prix des vins de champagne et des autres vins est en hausse modérée.