L'info régionale

Réseaux sociaux

l’AG de la CR 05 sous le signe de l’intersyndicalisme

l’AG de la CR 05 sous le signe de l’intersyndicalisme

L’Assemblée générale de la Coordination Rurale des Hautes-Alpes s’est tenue le samedi 1er août à Chabottes, en présence de Max Bauer, président de la CR Paca.

Cette année, le rendez-vous a eu lieu sur une journée complète puisque cela a également été l’occasion d’organiser une rencontre intersyndicale à l’échelle du département. L’idée de cette rencontre intersyndicale est née suite à une manifestation organisée par un collectif d’artistes (plus d’informations dans notre article : L’art de la propagande dissimulée). La majorité des personnes conviées était présente et a participé à cette après-midi d’échange.

Les Jeunes Agriculteurs, la FDSEA, la Confédération Paysanne, la Chambre d’agriculture, les élus, les représentants locaux et les agriculteurs présents, ont tous pris la parole à tour de rôle. Le débat s’est orienté tout d’abord autour de la situation qu’a pu traverser Serge Jousselme depuis ces dernières années et s’est structuré rapidement autour d’une idée commune : l’union dans la profession et le sens du collectif. L’échange a été dense et constructif, mais surtout, il a permis à chacun de prendre la parole, de donner son avis et d’apporter sa contribution à une réflexion globale.

Retisser le lien avec les citoyens

Quelle que soit leur orientation syndicale, tous ont été d’accord pour affirmer qu’il y a un combat commun à mener, celui de recréer le lien avec les consommateurs et les citoyens. Aujourd’hui, l’agriculture est stigmatisée, attaquée, épiée.

Pour cette raison, l’agriculture doit agir : reprendre la main sur la communication pour changer l’image trompeuse que l’opinion a du métier d’agriculteur ; remettre l’humain, les hommes et les femmes, qui font ce métier au cœur du sujet, mais aussi et surtout accepter toutes les agricultures pour parvenir à s’exprimer d’une seule et même voix.

Or, personne ne parle mieux d’agriculture que les agriculteurs eux-mêmes. « Le premier et le meilleur outil de communication, c’est nous. Et bien que nous ne soyons pas tous de grands communicants, nous sommes les mieux placés pour parler de notre métier. Nous ne devons pas oublier l’humain ! », a affirmé Joseph Jouffrey.

Concernant la communication sur le métier, certains agriculteurs présents ont pu témoigner de leurs expériences en vente directe, des partenariats locaux, ou encore des circuits de commercialisation qu’ils ont développés.

Quel que soit le type de productions, l’important est, pour les syndicats présents, de se serrer les coudes face à des consommateurs toujours plus critiques vis-à-vis du métier d’agriculteur. Les agriculteurs ne doivent plus avoir à se justifier, il faut qu’on respecte simplement leur droit de travailler sereinement.
« Il faut que la profession prenne ses responsabilités, finie la pédagogie ! Il faut passer à l’action, sans ça, demain, on ne saura plus ce qu’il y a dans nos assiettes », a déclaré Max Bauer, président de la CR PACA

La combativité dans la solidarité

Les mots de Serge Jousselme, nouveau secrétaire général de la CR 05, avaient déjà donné le ton « Pour moi cette journée, c’est aussi une occasion de tous nous retrouver, nous agriculteurs, en dehors de ces réunions institutionnelles, et malgré le fait que nous portions tous des couleurs syndicales différentes, je suis heureux de nous voir tous réunis ici aujourd’hui.»

Le projet serait de parvenir à ne parler que d’une seule et même voix sur des problématiques, des sujets, des dossiers communs, au-delà des divergences de chacun.
« Parfois ce sont des histoires de syndicats, parfois ce sont des histoires d’hommes, mais nous rencontrons, malgré tout, les mêmes problèmes », a expliqué le Président de la FDSEA 05 lors de sa prise de parole.

La Confédération Paysanne, représentée par Baptiste Vialet, tient également le même discours, mais rappelle que, quoi qu’il advienne, la nuance syndicale est importante et qu’elle sera toujours présente. Selon lui : «Nous ne pourrons pas faire front ensemble sur tous les sujets, mais au moins le faire de façon intelligente quand c’est possible. »

Les discussions se sont poursuivies tout au long de l’après-midi et se sont terminées sur une note plutôt positive du président de la CR départementale qui espère que cet échange portera ses fruits, et se concrétisera dans un futur proche.

La Coordination Rurale se félicite d’avoir pris cette initiative de rassemblement, cependant, elle reste vigilante sur les propos et les échanges de la journée.
L’ensemble des membres du Conseil d’administration de la CR des Hautes-Alpes, composé de
Joseph Jouffrey, Président,
Norbert Grivel, 1er Vice président,
Aurélie Pizzaneli, 2eme Vice présidente,
Serge Jousselme, Secrétaire général,
et Didier Peyre, Trésorier,
s’engage à tout mettre en œuvre, à être à l’écoute et à s’associer à des projets communs avec les autres syndicats départementaux pour avancer ensemble sur des dossiers et des problématiques communes.
Le conseil d’administration attend également des autres syndicats de la pro-activité et de l’investissement sur les projets qui pourront être mis en œuvre collectivement.