L'info régionale

Réseaux sociaux

Var : un plan de prévention du mal-être en agriculture

Var : un plan de prévention du mal-être en agriculture

Les chiffres n’ont jamais été aussi alarmants ! Avec près de deux suicides par jours en France, la surmortalité chez les agriculteurs est 20% à 30 % supérieure à la moyenne de la population. Ce dramatique constat a poussé le gouvernement à réagir et à mettre en place un programme d’aide élaboré par le ministère de l’Agriculture. Intitulé « Prévention du mal-être et accompagnement des agriculteurs en difficulté« , celui-ci prévoit notamment d’implanter d’ici fin 2022 une cellule de soutien dans chaque département.

Un comité plénier créé dans le Var

Dans le Var, un comité départemental vient tout juste d’être installé, à l’initiative de la préfecture et de la Mutualité sociale agricole. L’objectif : définir et mettre en œuvre des actions concrètes, à l’échelle du département. « Ce comité plénier est la preuve du réveil des consciences et de l’engagement des services de l’État dans le Var. Il représente ainsi une grande avancée dans la prise en compte de la situation de plus en plus difficile du monde agricole » assure Max Bauer, président de la Coordination Rurale de la région PACA et du Var, qui déplore toutefois que « la Coordination Rurale n’ait pas été conviée à cette première réunion ». Une demande de rendez-vous auprès du préfet va être émise par le syndicat, sachant que le représentant de la CR83 fait partie du COPIL national du mal-être et accompagnement des populations agricoles en difficulté .

Prévenir, repérer et accompagner les agriculteurs

Parmi les actions concrètes proposées, ce plan prévoit notamment l’identification et l’accompagnement des agriculteurs confrontés à des difficultés économiques, sociales et techniques. « L’un des enjeux majeurs de ce plan est en effet de repérer les agriculteurs en difficulté afin de les soutenir psychologiquement, économiquement et matériellement » confirme Max Bauer.
Mais les ambitions affichées ne s’arrêtent pas là. Le comité se penche également sur trois problématiques simultanées. « La première, c’est d’essayer de quantifier le phénomène de mal-être. Ensuite, il s’agit de faire un inventaire de ce qui existe déjà sur le sujet. Enfin, nous travaillons à une meilleure communication. Il y a une méconnaissance des dispositifs » a précisé Evence Richard, le préfet du Var, lors de l’installation du comité.
Et déjà quelques pistes se dégagent selon ce dernier : « Nous voulons par exemple multiplier les séjours de répit. Ils permettent à des agriculteurs en difficulté de se mettre au vert et d’être soutenus psychologiquement ».

La Coordination Rurale soutient cette initiative

« Nous ne pouvons que saluer cette initiative et cette mobilisation collective. A la Coordination Rurale, nous sommes d’ailleurs particulièrement mobilisés sur ce sujet du mal-être agricole. Souvent en première ligne, nous avons décidé il y a près de deux ans, de lancer une association ainsi qu’une plateforme d’écoute et d’entraide : Allo Agri. Il s’agit d’un numéro gratuit 08 05 38 19 19, mis en place par des agriculteurs et pour des agriculteurs » souligne Max Bauer, président de l’association.
Convaincu que c’est en effet au plus proche du terrain que les réponses les plus appropriées pourront être apportées, Max Bauer présente l’association comme une véritable passerelle entre les agriculteurs en difficulté et les structures d’accompagnement déjà existantes : « l‘objectif est de tendre vers un maillage du territoire cohérent tout en cherchant systématiquement à proposer les mesures de soutien et d’entraide les plus adaptées, toujours dans le respect de la confidentialité et de l’anonymat ».

Valentin Lhuillier, en charge du dispositif.
« Le renforcement de la prévention du mal-être devant nécessairement passer par une mobilisation et une responsabilisation de l’ensemble des acteurs en contact avec le monde agricole, l’association Allo Agri œuvre avec force pour attirer l’attention des pouvoirs publics sur ce sujet encore beaucoup trop tabou dans de nombreuses campagnes françaises. Par ailleurs, pour assurer le fonctionnement de notre jeune association et mener à bien nos différentes missions, nous sommes actuellement à la recherche de partenaires capables de nous soutenir financièrement. Nous sommes attentifs à toutes les structures qui seraient prêtes à entamer, une réflexion commune sur la mise en place d’une convention de partenariat ».

> Lancé dans un premier temps en Auvergne-Rhône-Alpes, en Provence-Alpes-Côte-d’Azur et en Occitanie, le déploiement du dispositif sur l’ensemble du territoire national est prévu pour la fin de l’année.

Numéro vert Allo Agri : 08 05 38 19 19