L'info régionale

Réseaux sociaux

Pour la CR13, le contexte actuel relance la problématique des conditions d’accueil des travailleurs détachés

Pour la CR13, le contexte actuel relance la problématique des conditions d’accueil des travailleurs détachés

Suite aux annonces faites par le gouvernement, concernant la réouverture des frontières européenne et l’autorisation de la venue des travailleurs détachés, la CR 13 tient à rappeler combien il est important d’améliorer leurs conditions d’accueil.

La réouverture des frontières est temporaire et dépend du respect des normes sanitaires imposées.  La CR des Bouches du Rhône est directement concerné par la question, puisque 60 % de ses adhérents sont installés en maraîchage, en arboriculture ou en viticulture. Ils travaillent donc chaque année avec la main-d’oeuvre saisonnière pour effectuer les récoltes dans les meilleures conditions.

La circulaire présentée par Premier Ministre, complétée par un guide pratique de la MSA, demande expressément aux employeurs de «prendre toutes les mesures adéquates (transport, hébergement, organisation du travail, fourniture d’équipements et mesures de distanciation physique au travail) afin de protéger les travailleurs saisonniers et les autres travailleurs.».

Franck Mourgues, président de la CR 13, conscient de l’importance et de la particularité du contexte actuel, appelle à la vigilance et au bon respect des préconisations faites par le gouvernement. Cependant, selon lui la situation est aussi révélatrice de certaines failles et de certaines problématiques auxquelles font face les producteurs du département.

« Les travailleurs détachés font un travail difficile, qui ne leur offre que rarement une stabilité financière. En tant qu’employeur nous devons faire tout notre possible pour les accueillir au mieux, période de crise sanitaire ou non. Aujourd’hui pour construire un bâtiment, sur des terres agricoles, c’est un vrai casse-tête, plus particulièrement pour construire des bâtiments d’habitation. Or si nous avions cette possibilité de proposer un hébergement sur place à nos travailleurs, ça serait profitable pour tout le monde: moins de déplacements, moins de fatigue, plus de confort», explique Franck Mourgues

Le président de la CR 13 et le président de la Coordination Rurale Paca, Max Bauer, s’accordent pour pointer du doigt la responsabilité de l‘État face à cette problématique.  Afin de pouvoir accueillir les travailleurs dans de meilleures conditions, ils attendant de la part de l’Etat plus de souplesse dans l’octroi des permis de construire.

« Bien sûr il faut que les permis de construire soient délivrés sous conditions, qu’ils soient justifiés, encadrés par la loi et bien évidemment contrôlés. Après tout nous n’avons rien à cacher, nous voulons simplement améliorer les conditions d’accueil et de travail de nos saisonniers » précise Franck Mourgues.

La région Paca embauche chaque année des travailleurs saisonniers/détachés pour les périodes de récoltes, le contexte actuel a mis en lumière certaines problématiques, cependant elles font partie du quotidien des arboriculteurs, maraîchers ou viticulteurs. De vraies solutions sont attendues sur le long terme, pour répondre à ces problématiques de terrain…Il en va du devenir et de la pérennisation des exploitations.