Les syndicats agricoles sont en partie financés par une enveloppe ministérielle répartie pour 75 % en fonction du nombre de voix obtenues aux élections, et pour 25 % en fonction du nombre d’élus.
Le Gouvernement projette de modifier ce système en affectant 50 % en fonction des voix et 50 % en fonction du nombre d’élus.

Une telle mesure reviendrait à baisser significativement notre budget, comme celui de la Confédération Paysanne, tout en augmentant d’autant celui de l’alliance FNSEA-JA.
Les présidents des départements de Bourgogne-Franche-Comté ont alerté de nombreux députés et sénateurs sur cette question.

Suite à notre courrier, Monsieur Jérôme DURAIN, sénateur de Saône-et-Loire, a interpellé le ministre de l’Agriculture à ce sujet, et nous tenons à l’en remercier.
Même si d’autres sujets nous occupent largement aujourd’hui, nous resterons vigilants sur la question du pluralisme syndical, qui est bien malmené dans le domaine agricole.

Dans la même catégorie

CR 71
CR 39
CR 58
Bourgogne Franche-Comté