L'info régionale

Réseaux sociaux

Le département de la Manche perd 45 000 vaches en moins d’un an !

photos site 2014 (12)

Le département de la Manche perd 45 000 vaches en moins d’un an !

Le déclin est amorcé ! Depuis des années à la Coordination Rurale nous alertons sur le manque de prix rémunérateurs pour les producteurs. Cette diminution touche le secteur laitier, mais ce n’est pas une grande surprise ! Qui accepterait de travailler pour perdre de l’argent dans une production très prenante ? Produire du lait, c’est 7 jours sur 7, 365 jours par an et parfois même, dans certaines périodes, du 24h sur 24. Alors non ! Ce n’est pas étonnant que certains de mes collègues arrêtent la production. Ceux qui le peuvent passent en céréales et stoppe les animaux. Ce métier-passion perd ses passionnés ! Avec 45 000 vaches en moins en un an, quelles sont les conséquences réelles pour demain ? C’est une question à se poser. Où iront se fournir nos transformateurs ?

Notre département de la Manche est un département agricole et il y aura des impacts directs mais aussi indirects qui ne sont pas à prendre à la légère ! Par exemple, y aura-t-il un impact sur l’emploi ? Comment évoluera le paysage de notre département ?

Depuis bientôt 15 ans, nous demandons des prix pendant que les autres poussaient à la production ! Produire encore et encore, investir toujours plus pour soit disant gagner sa vie. Où en est-on aujourd’hui ?

Aujourd’hui, notre volonté de défendre des prix est prônée haut et fort ! « Il faut des prix » lit-on partout ! C’est bien, nous nous réjouissons de trouver du soutien, mais j’aurais aimé entendre « nous avions tort, déréguler la production laitière n’était pas une bonne idée ». Nous sommes responsables de ce drame, et les prix rémunérateurs sont la seule solution d’avenir !

Jean-Philippe Yon
Président CR50