L'info régionale

Réseaux sociaux

Inondations : des réponses insuffisantes pour les agriculteurs

pollutions inondations

Inondations : des réponses insuffisantes pour les agriculteurs

Le 7 janvier dernier, une nouvelle cellule de crise suite aux inondations s’est tenue en présence de Jean-Luc Videlaine, préfet du Var. La Coordination Rurale du Var était représentée par son président, Max Bauer.

Des annonces mais des réponses qui ne dissipent pas la détresse, l’angoisse et la colère

Dans le cadre d’une déclaration d’intérêt générale (DIG), une durée de 3 mois a été fixée par arrêté pour autoriser les collectivités à se substituer aux propriétaires pour permettre les travaux d’urgence post crue. Un délai ridicule puisque les cours d’eau sont en pleine charge et c’est techniquement très compliqué pour intervenir. La CR83 ne cesse de s’insurger sur la réfection des berges (à l’identique de ce qui existait avant la catastrophe), avec des techniques végétales excluant toutes éventualités d’enrochement. Inadmissible ! Il faut prévoir d’urgence des travaux conséquents et surtout prendre en considération la dégradation des berges durant ces 10 dernières années d’inondations ! Le préfet, visiblement conscient de cette difficulté, a décidé de rallonger la durée et l’a portée à un an.
Le préfet a, par ailleurs, indiqué qu’il soutenait la demande d’aide exceptionnelle de l’État pour les sinistrés afin de porter le taux d’indemnisation à un taux unique majoré de 50 %. Une demande dont la réponse se fait attendre.
Il va également soutenir la demande de l’APASA (Association pour l’aide des sinistrés de l’agriculture) pour faire bénéficier les donateurs d’un avantage fiscal.

La CR83 remercie l’administration locale d’avoir été présente auprès des agriculteurs et notamment à chaque visite sur le terrain. Cependant, elle constate et rappelle qu’à chaque nouvelle inondation, la cellule de crise se réunit plusieurs fois durant au moins un trimestre mais rien n’aboutit réellement car les procédures sont longues et laborieuses. Les mêmes propositions sont toujours faites mais les bonnes mesures pour limiter les inondations sont rarement mises en place.