L'info régionale

Réseaux sociaux

De nombreuses rencontres à la foire de Lessay.

De nombreuses rencontres à la foire de Lessay.

Moment privilégié d’échanges avec les professionnels du monde agricole et le grand public, la Foire de Lessay est aussi l’occasion de faire le plein de bonnes affaires et de s’amuser. Pour cet évènement, ce sont des milliers d’exposants qui s’installent durant 3 jours et près de 350 000 visiteurs qui sont attendus pour ce qui constitue le premier événement agricole du département de la Manche.
Présents à cette ferme géante à ciel ouvert, les représentants de la Coordination Rurale de la Manche ont pu, lors de l’inauguration ce vendredi 9 septembre, rencontrer de nombreux collègues mais aussi des élus, le préfet et les responsables des instances agricoles.

« Cette foire est un moment incontournable pour le monde agricole » explique Jean Philippe Yon, président de la Coordination Rurale de la Manche. « C’est vraiment LA foire agricole à l’ancienne ou les gens se parlent, c’est une ambiance particulière et chaleureuse ».

Les élus et les conseillers ont été à l’écoute des représentants de la Coordination Rurale pour échanger sur les sujets qui les préoccupent.

« Malgré notre enthousiasme, l’inauguration de la Foire ne s’est pas faite sous de bons hospices, des trombes d’eau se sont invitées » ajoute Jean Philippe Yon. « Nous avons du nous abriter sous des stands pour ne pas finir trempés comme une soupe. Le soleil a fait son retour pour notre grand plaisir vers midi. Ces moments de proximité nous ont permis de discuter et de faire un constat peu réjouissant : la campagne manchoise se vide de ses agriculteurs.

Les sujets principaux de la Coordination Rurale de la manche ont pu être abordé tantôt avec un élu, tantôt avec un agriculteur, tantôt avec des administratifs. « Le prix du lait, la pénurie alimentaire, le plan de résilience, la suppression des primes pour les plus de 67 ans, la future PAC, tant de sujets qui nous tiennent à cœur pour lesquels nous voulions apporter nos constats ou nos propositions », continue le président de la CR50. « Nous avons également rencontré des étudiants agricoles et des jeunes installés, nous avons pu échanger avec eux sur leurs craintes, de leurs doutes et de leurs projets. De beaux moments qui nous confirment que notre métier est un beau métier malgré toute l’implication qu’il demande. Nous leur souhaitons un beau parcours et le courage de ne pas baisser les bras. »