L'info régionale

Réseaux sociaux

Crise porcine, énergie et matières premières hors de prix : La CR 50 rencontre le Préfet de la Manche

Crise porcine, énergie et matières premières hors de prix : La CR 50 rencontre le Préfet de la Manche

Ce Lundi 21 mars, une délégation de la Coordination Rurale de la Manche a été reçue par le Préfet de la Manche à Saint-Lô.

Initialement prévue pour exposer les difficultés auxquelles font face les éleveurs porcins du département, un hasard du calendrier a fait que cette rencontre a eu lieu en parallèle de la mobilisation de la CR 14 et 50 en soutien des blocages des transporteurs routiers dans la Manche. En plus des inquiétudes portées par la filière porcine, le Préfet a pu prendre connaissance des problématiques engendrées par la flambée des prix des matières premières agricoles, de l’énergie et autres difficultés auxquelles les agriculteurs font désormais face.

Le point sur la crise porcine:

La CR50 a fait savoir au préfet que les prix actuels sont loin d’être suffisants pour assurer une juste rémunération des éleveurs. Oscillant actuellement autour de 1,51 euro le kilo (chiffres de MPB au 17 mars 2022), ce prix fait perdre de l’argent aux éleveurs qui vendent quasiment à perte. Selon la coopérative « Porc Armor Evolution », il faudrait un prix se situant autour de 2,30 et 2,50 euros le kilo pour pouvoir absorber la hausse du coût de l’aliment qui pourrait atteindre 420 euros par tonne dès cet été. Par ailleurs, la CR50 craint que la qualité de l’aliment se dégrade afin de limiter la montée de son prix.

Elle a aussi fait par de ses doutes quant à la capacité de la loi EGalim2 à pouvoir changer les choses dans la mesure où son rayon d’action s’arrête à nos frontières. En effet, les prix du marché du porc se jouent beaucoup hors de la France.

A la fin de cette audience, la délégation de la CR50 est sortie satisfaite d’avoir pu être entendue par le Préfet de la Manche.