L'info régionale

Réseaux sociaux

La Coordination Rurale Outre-mer rencontre le ministère

191206 rdv ministere 01 cr outre-mer

La Coordination Rurale Outre-mer rencontre le ministère

Vendredi 6 décembre 2019, Dominique Dartron, président de la Coordination Rurale Gwadloup, et récemment élu représentant de la Coordination Rurale Union Régionale Outre-mer, a été reçu à Paris au ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Avec Thomas Roche, conseiller ministériel en charge de la pêche, de l’Outre-mer, du budget et du financement de l’agriculture, ils ont pu évoquer évoquer les problèmes rencontrés par les agriculteurs guadeloupéens, et plus largement ultra-marins.

Bernard Lannes, président de la Coordination Rurale Union Nationale, accompagnait Dominique Dartron. Des agriculteurs de la CR Gwadloup complétaient enfin la délégation.

191206 rdv ministere cr outre-mer

Voici les différents sujets abordés :

Retraites

Les DOM sont encore plus en retard et plus impactés à cause des calculs de retraites qui diffèrent de ceux de la métropole. La retraite des agriculteurs d’Outre-mer est si dérisoire que ces derniers travaillent jusqu’à l’épuisement. Notons que cela créé des problèmes de transmission et d’accès au foncier pour les projets d’installations agricoles.

Filière canne

L’interprofession guadeloupéenne Iguacanne a mis en place une CVO dont la légalité peut être questionnée. La filière canne rencontre de grosses difficultés au sein des coopératives. Les planteurs qui y sont obligatoirement liés ne s’y retrouvent pas financièrement.

Chiens errants

Les attaques de chiens errants et/ou en divagation sont un gros problèmes inhérent aux DOM. Ils engendrent une baisse considérable des cheptels au sein des élevages des départements, notamment en Guadeloupe et en Martinique.

Projet agricole pour l’Outre-mer pour 2030

Les élus ont réalisé une présentation schématique pour une nouvelle agriculture locale propre, durable, écologique, saine et respectueuse des spécificités de chaque département à l’horizon 2030. Les populations doivent pouvoir profiter davantage des produits cultivés localement. Et parallèlement, les agriculteurs doivent pouvoir arriver à vivre dignement de leur métier grâce à des prix rémunérateurs.

Administratif

Il y a régulièrement des retards considérables de versement des aides. Par exemple, en Guadeloupe, 217 dossiers restent en attente concernant les déclarations de surfaces à cause d’un bug informatique. Il s’ensuit une absence de versement des aides, au grand dam des agriculteurs concernés, ainsi particulièrement pénalisés.