L'info régionale

Réseaux sociaux

Avec vous, il est temps de prendre des mesures de protection face aux loups
Conviction #14

Pour une protection contre les attaques de prédateurs

Si le loup se porte bien en France, il n’en est pas de même pour les éleveurs, les bergers et leurs troupeaux. En 2017, ce sont près de 12 000 bêtes qui ont été tuées ! Mais plus que leur nombre, c’est leur croissance exponentielle qui inquiète la Coordination Rurale. Dans certains départements, la situation est incontrôlable, à l’image de la Lozère où les mesures de protection et les protocoles de régulation restent soit inefficaces soit inappliqués et où le morcellement des pâturages rend impossible la protection de chaque troupeau.

Aussi agressives que celles des canidés sont les attaques des lobbys anti-agricoles qui tiennent les agriculteurs responsables de tous les maux (inondations, sécheresse, pollution de l’air). Dans ce contexte et avec une cohabitation impossible entre le loup et l’élevage pastoral, éleveurs et bergers ont bien du mal à faire reconnaître les attaques de loups et à se faire indemniser.

Face à ce fléau, la CR appelle les pouvoirs publics à regarder objectivement les problèmes en s’appuyant sur des analyses scientifiques. Nous demandons la modification du statut du loup afin de prévoir une protection simple non absolue, telle qu’elle existe en Espagne, pays lui aussi signataire de la convention de Berne.