L'info régionale

Réseaux sociaux

La CR63 rencontre Madame le Préfet

La CR63 rencontre Madame le Préfet

Ce jeudi 23 juillet 2020, plusieurs élus de la CR63 ont rencontré Madame le Préfet pour aborder de nombreux sujets: tensions entre citadins et agriculteurs, réchauffement climatique et la gestion des nuisibles. En guise d’introduction, Monsieur CONDAT, président de la CR63 tient à rappeler combien la crise que traverse l’agriculture est profonde conduisant chaque jour à de nouveaux suicides. Il est impératif que la MSA soit vigilante  et réactive pour accompagner au mieux  les personnes en difficulté.

I. Cohabitation difficile entre néo ruraux et agriculteurs

Multiplication des vols, des incivilités et des insultes, les agriculteurs sont les nouvelles cibles de groupuscules ou de certains trafiquants. Pour lutter contre ces incivilités, l’Etat a créé une cellule de référents au sein de la gendarmerie appelée DEMETER. Même si la CR63 salue cette initiative, les efforts et effectifs déployés sur le terrain resteront bien insuffisants pour résoudre ce problème. Gilles CIERGE, céréalier à la périphérie de Clermont-Ferrand le constate « j’appelle en moyenne une fois par semaine la police pour des dépôts sauvages de gravats, de déchets en tout genre déposés sur mes terrains. Même en constatant et en relevant les plaques des véhicules les condamnations paraissent compliquées… »

Madame le Préfet le rappelle, le maire représente l’autorité de police administrative au nom de la commune. Il possède des pouvoirs de police générale lui permettant de mener des mener des missions de sécurité , tranquillité et salubrité publiques.

Les élus de la CR ont souhaité évoquer également  les ZNT qui constituent à leurs yeux des servitudes à la charge des agriculteurs. Ils souhaitent même aller plus loin: pourquoi ces zones ne seraient elles pas entretenues par les riverains? Au delà d’une perte de rendements, ces zones constituent de nouvelles friches à entretenir pour les agriculteurs.

Madame le Préfet rappelle la nécessité de mettre en place une vraie stratégie foncière à l’échelle des EPCI évitant ainsi d’être confrontés à ces situations.

II. Le réchauffement climatique: quelles adaptations pour les productions?

Autre sujet préoccupant, la répétition des sécheresses qui posent de nombreuses questions sur la gestion de l’eau.

Madame le Préfet a souhaité réaffirmer la volonté du Président de la République de créer des retenues d’eau en France afin d’assurer la continuité des rendements. Même si chaque acteur est conscient de ce phénomène la réalité est autre. Récemment, un jeune maraicher qui s’est installé en périphérie de Clermont-Ferrand n’a pas eu l’autorisation de prélever dans l’Allier pour réaliser sa production en vente directe.

Madame le Préfet constate que le Puy de Dôme est un des derniers départements à raisonner en terme de débit et non de volume. La répartition des prélèvements en volume permettrait l’accord de nouvelles demandes ce qui n’est pas le cas actuellement.

III. La gestion des nuisibles

La CR63 met en garde l’Etat sur les espèces susceptibles d’occasionner des dégâts (ESOD) tels que les ragondins, les ratons laveurs ou les corvidés qui créent des dégâts considérables et qui ne sont pas suffisamment réguler. La CR63 alerte également sur le fait que l’âge moyen des chasseurs est de plus en plus élevé la question du renouvellement des chasseurs doit être anticipée.

 

Pour conclure, une seule question: que restera-t-il dans dix ans du paysage agricole et de cette économie nourricière qui faisait la fierté de la France il y a quelques décennies?

 

 

Tags :